Menu

Politique

Quand Lesjongard jubile sur le cas Laurette


Rédigé par E. Moris le Samedi 12 Novembre 2022



Joe Lesjongard n'a pu se retenir en conférence de presse ce samedi. En commentant le cas Bruneau Laurette, il ne pouvait s'empêcher de taper sa main droite, puis la gauche et enfin les deux sur la table.

Car il jubile le Joe. Ainsi, il a déclaré que ce qui est reproché à Bruneau Laurette est gravissime. Mais il a fait un appel pour que, dans ce cas spécifique, les autorités concernées puissent faire leur boulot sans crainte ni faveur. Il a alors dénoncé une campagne visant à dénigrer la police, surtout la Special Striking Team. « Cette campagne est alimentée par certains politiciens, certains avocats et certains membres de la presse », a-t-il déclaré. 

Joe Lesjongard a ajouté qu'il y a toujours eu des brebis galeuses dans la police. Mais il faut reconnaître que cette institution fait un travail extraordinaire. Il demande qu'on laisse la cour faire son boulot. Car, selon lui, ce n'est sur Facebook que l'affaire va se régler. Mais pour lui, il faut dénoncer ceux qui créent la perception qu'il y a un chaos dans le pays. Comme si la sécurité des gens n'était pas assurée. « Or, les gens qui veulent s'exprimer ont pu le faire, notamment au rassemblement de Port-Louis récemment. Il y a même eu une guerre de micro. Donc, la liberté existe, notamment celle de la presse », a-t-il déclaré. 

Pour Joe Lesjongard, les gens ont le droit de critiquer le gouvernement. D'ailleurs, selon lui, ils ne se gênent pas pour le faire. Mais ce qui est inacceptable, selon lui, c 'est que des fausses informations sont publiées afin de discréditer les institutions. « Cela a commencé au lendemain des résultats des dernières élections. La commission électorale a été la première à faire les frais de cette campagne », a-t-il déclaré. 

Mais c'est surtout en évoquant l'aspect politique que Joe Lesjongard a pris son pied. Il s'est demandé qui a financé les manifestations de Bruneau Laurette, notamment celle de 2020. « D'où sort l'argent ? Et de rappeler qu'à l'époque, toute l'opposition marchait avec uneau Laurette. Mais aujourd'hui, le PMSD et le MMM tentent de prendre leurs distances car Bruneau Laurette nage dans leurs bassins électoraux », a-t-il affirmé. Pour lui, le MSM n'a jamais vu Bruneau Laurette comme un danger politique.

Samedi 12 Novembre 2022


1.Posté par Faye noir le 12/11/2022 19:26
Misié Joe blié qui li ausi naze dans meme bassin électoral qui ca ban dimounes qui li fine cité la , ek qui Pravin met li devant devant quand pou attak zot pou fer éne semblan balace ethnique de so parti.

2.Posté par Chatwa le 13/11/2022 17:34
ETA mové bobok la tête dizef pourri mové soucère Pinok 19 Ti Crétin mové batchiara fère To intéressant même kose n'importe dans pa lontemp To place pou Alcatraz avel Pinok, Yogidakk ek banne les otes batchiaras. Marké gardé.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.