Politique

Quand Gilbert Bablee récoltait 87 voix au no 4 en 1987

Samedi 19 Octobre 2019

Outre son passé d’animateur radio, s’il y a un élément qui va jouer en faveur de Gilbert Bablee aux prochaines élections, c’est l’humour.

Ses jokes, la façon humoristique qu’il a de présenter les choses et son aisance derrière un micro seront des atouts sur lesquels il va capitaliser pour le scrutin du 7 novembre. 

L’assistance présente à Vacoas vendredi a eu l’occasion de les découvrir lors de son intervention où, tout en rigolant, il a sorti l’artillerie lourde à l’encontre de Navin Ramgoolam. Il a notamment évoqué la « tentative » du leader de l’Alliance Nationale de montrer qu’il est un grand sportif mais « a pris un van à mi-chemin » ou encore le fait que le leader rouge n’a pas encore dit où il sera candidat.

Et Bablee d’ajouter qu’il pourrait même être « aligné à Rodrigues ». Évidemment, c’est plus joliment dit qu’écrit. 

Mais ce que peu de gens savent, c’est que Serge Gilbert Bablee n’en est pas à sa première participation à une joute électorale. Et pour cause ! Il était candidat pour le Rassemblement pour l’économie et le développement dans la circonscription no 4 en 1987.

Certes, sa performance n’est pas restée dans les mémoires. Comment pouvait-il en être autrement quand l’on sait qu’il n’avait recueilli que 87 voix, c’est-à-dire 0,297 % des suffrages. 

Mais c’était un tout autre Bablee. Par la suite, il avait fait une incursion dans le domaine de la douane avant de devenir journaliste, au Défi Plus puis Radio Plus. Depuis 1987, Gilbert Bablee a amélioré son aisance à discourir mais aussi son humour.

Ces anciens auditeurs lui reprocheraient pas contre d'avoir "trahi" leur confiance en rejoignant un parti où ils étaient laissés pour compte. Les nombreuses doléances et témoignage à l'antenne en sont la preuve.

Rédigé par E. Moris le Samedi 19 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.