Menu



Politique

Provoqué par Assirvaden, Soodhun décide de revenir en politique « pou manz ar li dan No 15 en 2024…»


Rédigé par E. Moris le Samedi 27 Mars 2021



Provoqué par Assirvaden, Soodhun décide de revenir en politique « pou manz ar li dan No 15 en 2024…»
Showkutally Soodhun, l'ancien ministre du Logement et des terres qui avait démissionné à la suite d'un scandale sous le mandat de l'Alliance Lepep, reste en poste en Arabie saoudite comme ambassadeur "itinérant".

Le Président du MSM, Showkutally Soodun n’était pas candidat aux dernières législatives sous le prétexte d'une santé "fragile". Celui qui s'est dit prêt à «travay esclave pou SAJ la nuit ek li zour, même si li bat mwa, li zour mwa, maltraite mwa. Gouvernement pou kit mwa mé zamais mo pou kit li.» avait assuré mettre un terme à sa carrière politique.

Soodhun est-il persona non grata en Arabie saoudite ?

Mais selon Soodhun, à la suite d"une question parlementaire du député travailliste, Patrick Assirvaden, le mystère et les raisons du départ Showkutally Soodhun en Arabie Saoudite qui font l'objet de nombreuses spéculations et des rumeurs les plus folles, l'ancien ministre assure :

« Akoz Assirvaden finn provok mwa, mo pou manz ar li dan No 15 en 2024…»  

Remonté comme un coucou, l'homme affirme « Je ne permettrai à quiconque de mettre en doute ma crédibilité ». « Patrick Assirvaden a porté de graves accusations contre moi. J’avais dit que je n’allais plus revenir dans la scène politique. Akoz Li finn provok mwa mo pou manz ar li dans prosain elektion dans nimero 15 en 2024 », a-t-il soutenu. Et d’ajouter : « Pas vinn fer kritik lor mo credibilté et lor mo statu. Sa mo pa pou accepté».

Et pourtant le 12 juillet 2020 : « Zamé zamé à partir maintenant mo pu re rentre en politik.»

Samedi 27 Mars 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.