Menu


Société

Protocole sanitaire à Maurice : L'association réunionnaise des Indépendants du Tourisme et des Loisirs monte au créneau


Rédigé par E. Moris le Vendredi 18 Septembre 2020

L'Association des Indépendants du Tourisme et des Loisirs, Ile de La Réunion, répond au nouveau protocole d'entrée à Maurice, dans une lettre du 16 Septembre 2020.



"Nous avons pris connaissance du protocole sanitaire d’entrée liée à la réouverture des frontières de l’ile Maurice et nous tenons à porter à votre connaissance nos remarques et notre avis sur ce sujet. Afin de situer le contexte des mesures prises par le gouvernement, il est utile d’en faire le rappel dans ce courrier :

• Avant de prendre l’avion, chaque passager devra présenter un test PCR négatif qu’il aura subi cinq jours avant l’embarquement. Les tests devront être faits dans des institutions reconnues.
• Les passagers subiront un autre test PCR à leur arrivée à l’aéroport, dans le laboratoire installé à cet effet. 
• Ils devront passer les 14 jours suivant leur arrivée en quarantaine.
• La mise en quarantaine se fera dans des hôtels de deux à cinq étoiles. Elle coûtera entre Rs 40 000 et Rs 50 000 en moyenne par personne et sera aux frais du voyageur.
• Un nouveau PCR est effectué sous 7 jours. Si négatif la quarantaine se poursuit. Si positif transfert à l’hôpital.

Il est, pour nous professionnels indépendants du tourisme, évident que ce protocole est totalement contre-productif et contraire à une volonté de reprise progressive de l’activité. 

En premier lieu le point concernant la quarantaine est totalement irrecevable et ce pour plusieurs raisons. Les touristes venant de la Réunion séjournent en moyenne 3 à 4 nuits à Maurice donc cela rend impossible tous séjours de courte durée dans l’ile. Ensuite le cout de cette quarantaine est établi sans aucune transparence. Quels établissements ? Quels coûts ? 

De plus comment les agences de voyages, premier pourvoyeur de clients vont vendre ces tarifs et par quel biais ? 

Concernant la mise en place des tests, il est également complexe d’imposer à notre clientèle 3 tests COVID alors que pour partir en France métropolitaine, nos clients n’en font pas et que pour venir à la Réunion nous n’en demandons qu’un et proposons un test facultatif mais conseillé à 7 jours. Si nous y rajoutons le test PCR nécessaire au retour à la Réunion (car ce point devra être aussi soulevé et le test conseillé à 5 jours) cela monterait le nombre de tests nécessaires à 5. Bien évidemment nous ne voulons pas interférer dans la stratégie sanitaire du pays mais nous soulignons le fait que nous n’aurons que peu ou pas de clients qui accepteront de se soumettre à trois tests. 

Ce qui nous préoccupe aujourd’hui en tant que professionnels indépendants du tourisme à la Réunion, c’est le manque de communication sur plusieurs aspects impactant la reprise de nos ventes vers l’Ile Maurice.

Nous n’avons pas non plus d’information officielle sur une date éventuelle de reprise des vols commerciaux vers la Réunion et Maurice, même si la mise en place du protocole proposé laisse supposer un redémarrage au 01er Octobre.

Nous n’avons aucune information sur le devenir d’Air Mauritius et sa santé financière.

Nous vous rappelons que les agences de voyages ont émis des avoirs selon l’ordonnance du 25 Mars nous permettant de préserver notre trésorerie et celle des compagnies aériennes. A ce jour nous voulons avoir des informations sur la viabilité financière de la compagnie aérienne et sa capacité à honorer ces avoirs. 

Cette mesure exceptionnelle ayant d’ailleurs pris fin le 15 Septembre, nous devenons également très prudents lors de la prise de nouvelles réservations pour 2021 n’ayant aucune information sur une ouverture plus large de la destination avec un protocole plus adapté à notre clientèle.

Nos partenaires réceptifs et hôteliers mauriciens nous font aussi entendre qu’ils souffrent également de ce manque de communication et bien que nous comprenions toutes les précautions nécessaires au niveau sanitaire afin de protéger la population mauricienne nous pensons que ces mesures ne vont pas dans le sens d’une reprise même progressive de l’activité touristique.

Nous espérons la mise en place d’un protocole plus adapté à la clientèle de la Réunion nous permettant d’informer et de tranquilliser nos clients qui se rendraient dans cette destination majeure de l’océan Indien.

L’association AITL



1.Posté par Indira le 19/09/2020 11:45
Ce sera ouvert pour les business, et les gros post, et son hôpital n'est pas à la hauteur de nos hôpitaux ,sa population est plus dense .les réunionnais n'ont pas oublié quand on n'avait pas encore eu le coronavirus ils voulaient faire un tarif promotionnel pour nous.la frontière de la Chine était fermé.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.