Menu



Politique

Prosecution Commission : le PMSD veut sonner les trompettes de Jéricho


Rédigé par E. Moris le Mardi 19 Janvier 2021



On n’est mieux servi que par soi-même, dit l’adage. Alors, pourquoi laisser le soin aux autres de faire sa propre propagande ? La question ne s’est même pas posée au PMSD. Mais compte tenu du fait que certaines décisions du DPP sont très appréciées dans le pays, voilà que le PMSD veut souligner que si cette institution (la fonction de DPP) existe encore sous sa forme indépendante, c’est grâce à lui.

De ce fait, les bleus annoncent une grande cause à la mairie de Port-Louis le mercredi 20 janvier sur la Prosecution Commission avortée. Et comme les Bleus n’ont pas peur du ridicule, le thème parle de lui-même : « Le PMSD, sauveur de la démocratie ». Rien que ça !

Pour ses têtes d’affiches qui ont annoncé l’événement en conférence de presse hier après-midi, « le PMSD a eu raison de démissionner du GM » afin d’éviter le vote du Prosecution Commission Bill. Cette commission devait, d’une certaine façon, supplanter le DPP qui aurait eu à lui rendre des comptes. Pour beaucoup, c’était une tentative d’entraver l’indépendance du DPP. Cela est clair ! En quittant le gouvernement Lepep, le PMSD a privé SAJ de quorum pour faire voter ce projet de loi et a pu éviter, selon Adrien Duval, que le DPP ne se retrouve « à la solde du gouvernement ». Rappelons que Me Yusuf Mohamed sera l’un des invités d’honneur de cette causerie.

Mardi 19 Janvier 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.