Politique

Procès contre Soodhun : Un nouveau renvoi parce que l'avocat n'a toujours pas visionné une vidéo

Mercredi 6 Février 2019

La motion de la défense pour l’arrêt des procédures contre Showkutally Soodhun ayant été rejetée, le procès intenté à l’ancien ministre pour propos sectaires devait démarrer le 7 décembre devant la cour intermédiaire. 

Mais à l’appel de l’affaire, Me Ravind Chetty, l’un des avocats de Showkutally Soodhun, a indiqué à la magistrate Meenakshi Gayan Jaulimsing qu’il souhaite visionner la vidéo qui incrimine son client. Ce n’est qu’après cet exercice qu’il pourra a-t-il précisé, communiquer sa position. 

La poursuite n’ayant pas objecté à cette demande, l’affaire avait été renvoyée au 6 février 2019. 

L’affaire a été appelée ce mercredi 6 février devant la magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing en Cour intermédiaire. Les hommes de loi de l’ancien vice Premier ministre, Me Raouf Gulbul et Ravind Chetty ont demandé plus de temps à la cour, car ils n’ont toujours pas visionné l’enregistrement qui incrimine leur client.

Ils feront connaître leur décision le 12 février prochain et informeront la cour s’ils prendront une position sur l’admissibilité ou non de l’enregistrement lors du procès.

Rappelons que Showkutally Soodhun, alors ministre du Logement et des Terres, est poursuivi pour avoir affirmé à un groupe de personnes que les maisons de la National Housing Development Company ne seront pas attribuées à une communauté. Ses propos avaient été enregistrés. Il avait dû démissionner par la suite. 

Lire également :  Le show de Soodhun, le "Rwa lascar" !
 
 

Rédigé par E. Moris le Mercredi 6 Février 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.