Politique

Procès contre Bérenger : Pravind Jugnauth retient les services de Me Ammanah Ragavoodoo

Vendredi 16 Novembre 2018

.


Après l’affaire MITD dans laquelle il réclame des dommages de Rs 100 millions à l’Etat pour arrestation arbitraire, les services de Me Ammanah Ragavoodoo, fraîchement nommée en tant que membre de l’Electoral Supervisory Commission et de l’Electoral Boundaries Commission est de de nouveau retenus par Pravind Jugnauth.

Une nomination officialisée par la State House en dépit des protestations du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, et des autres leaders des partis d’opposition. 

Le chef du gouvernement a pour sa part de nouveau retenu ses services dans le procès en réclamation l’opposant à Paul Bérenger et au journal Le Mauricien. 

Dans une plainte logée en Cour suprême le 15 octobre dernier, le Premier ministre réclame des dommages de Rs 50 millions suite aux déclarations du leader du MMM lors de récents congrès. 

Paul Bérenger lors de ses congrès nocturnes entre août et septembre dernier ou face à la presse dans sa messe du samedi a accusé des membres du MSM de corruption, d’abus ou encore de profiter de l’argent du trafic de drogue et de paris illégaux sur les courses hippiques, accusation relayée par la suite dans le journal le Mauricien. 

Pravind Jugnauth parle d'informations «fausses, malicieuses et hautement diffamatoires»

Le Premier ministre est défendu par l’avocat Ravin Chetty alors que Paul Bérenger a retenu les services de Veda Baloomoody. 

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Le-Premier-ministre-reclame-Rs-50-M-a-Paul-Berenger-et-au-Mauricien-pour-diffamation_a1974.html

https://www.zinfos-moris.com/Dossier-Pravind-Jugnauth-le-champion-des-dommages-et-interets_a2278.html

Rédigé par E. Moris le Vendredi 16 Novembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.