Menu



Justice

Procès aux Assises : L’arme du crime a été payée Rs 15 pour le meurtre du petit Ritesh


Rédigé par E. Moris le Vendredi 22 Janvier 2021



Le procès pour assassinat, intenté à Sacheen Tetree, se poursuit aux Assises. Et hier, plusieurs éléments sont ressortis des témoignages.

D’abord, un boutiquier de Petite Rivière, là où habitaient la victime ainsi que son meurtrier présumé, a indiqué qu’il a vendu un cutter à Sacheen Tetree. Ce dernier a payé l’objet, qui allait devenir l’arme du crime, Rs 15 seulement. C’est avec ce cutter que Sacheen Tetree est accusé d’avoir égorgé le petit Ritesh Gobin le 20 octobre 2018.

Pradeep Beedadhun, le boutiquier en question, a souligné que c’est peu avant le drame qu’il a vendu le cutter. En cour, il a aussi identifié Sacheen Tetree, tout en soulignant qu’il avait déjà fait cet exercice durant l’enquête policière. Pradeep Beedadhun a aussi déclaré qu’outre le cutter, Sacheen Tetree lui avait aussi acheté du rhum.

Deux officiers de police ont également déposé. L’un est affecté à la Major Crime Investigation Team. Il a produit un sac retrouvé sur le lieu de crime. Un sac que le prévenu a identifié comme étant le sien. Mais le constable a déclaré, lors de son contre-interrogatoire par Me Erickson Mooneeapillay que le sac n’avait pas été envoyé au Forensic Science Laboratory pour analyses. L’avocat a demandé les raisons. Le constable a indiqué qu’il a estimé qu’aucune preuve n’allait pouvoir être découverte étant donné que le sac n'avait pas été retrouvé le jour du drame par la police.

Vendredi 22 Janvier 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.