Economie

Procès : L’État veut des précisions auprès de Rundheersing Bheenick

Vendredi 18 Janvier 2019

Lorsqu’il travaillait à la Banque de Maurice, il se faisait payer Rs 10 par mois comme salaire. Mais après son licenciement, ce n’est pas une somme symbolique mais Rs 275 millions que Rundheersing Bheenick réclame de l’organisme régulateur du secteur bancaire.

Pour rappel, l’ancien gouverneur de la Banque centrale intente un procès en réclamation de dommages à la Banque de Maurice et l’État.

Jeudi, l’affaire a été appelée devant la Deputy Master and Registrar de la Cour suprême, Ratna Seetohul-Toolsee. Au cours de l’audience, l’État a demandé à Rundheersing Bheenick d’expliquer et détailler la somme réclamée.

Dans sa plainte, Manou Bheenick explique que les Rs 264 millions représentent ses salaires ‘impayés’ depuis qu’il a pris son poste en février 2007. Il a été révoqué en décembre 2014 après l’entrée en fonction du nouveau gouvernement. Il est représenté par l’avocat Hervé Duval Jr et l’avoué Hiren Jankee.

L’affaire a été ajournée au 14 février 2019 où l’ancien gouverneur de la banque centrale devra avoir soumis ses réponses.

Rappelons toutefois que si Rundheersing Bheenick percevait la somme symbolique de Rs 10 mensuellement, c’était d’abord à sa demande et parce qu’il estimait que le salaire prévu par la banque centrale était insuffisant.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 18 Janvier 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.