Menu



Politique

Première liste des députés et de leur Constituency Clark


Rédigé par E. Moris le Dimanche 10 Janvier 2021

Le panel d'avocats autoproclamée "Avengers" a déclaré qu'une lettre a été envoyée au Speaker de l'Assemblée nationale pour rendre publique la liste des noms des Constituency Clerk. Cette liste risque de révéler une véritable boîte de Pandore.



Subhasnee Luchmun Roy en compagnie de son Constituency Clark, Navinen Veerasamy
Subhasnee Luchmun Roy en compagnie de son Constituency Clark, Navinen Veerasamy
Des retombées immédiates dans le cadre de l'emploi fictif qu'intente Simla Kisten, la veuve de l’agent du ministre MSM, Soopramanien Kistnen au ministre Yogida Sawmynaden, élu de la circonscription n°8. Le député du Parti mauricien social-démocrate, Salim Abbas Mamode et le député du Parti Travailliste Eshan Juman ont donné les détails sur l'identité de leurs « Constituency Clerk » en toute transparence. Ils affirment qu’il n’ont rien à cacher et font un appel aux différents membres de l’Assemblée nationale pour qu'ils communiquent également sur leur Constituency Clerk. 

Cette liste sera mise à jour régulièrement :

Gilbert Bablee - Avinash Sawaruth   

Eshan Jumun -  Aurdally Noorani

Subhasnee Luchmun Roy - Navinen Veerasamy  

Abbas Mamode Mohamad Salim - Theyub Sobdar

Sandra Mayotte - Patrick Bawanee

Vikash Nuckcheddy -Madhoubala Jeetah  

Yogida Sawminaden - Simla Kistnen

Rappelons que le ministre du Commerce est entré dans le box des accusés 7 janvier à la suite de la Private Prosecution logée par la veuve de Soopramanien Kistnen. Selon l’affidavit de la veuve, le ministre Sawmynaden aurait en 2020 fait une fausse déclaration à la Mauritius Revenue Authority (MRA) a l’effet qu’il employait l’épouse de Soopramanien Kistnen comme sa Constituency Clerk et qu’il lui versait Rs 15 000 par mois.


Dimanche 10 Janvier 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.