Menu

Politique

Pravindpaksa fait le bravado sur l’affaire Uricek


Rédigé par E. Moris le Jeudi 2 Juin 2022

Il a lancé un défi à ceux qui estiment qu’il a fauté. « Qu’ils me poursuivent pour outrage à la Cour s’ils sont sérieux », a-t-il déclaré.



C’est le chétif qui se bombe le torse ! Le Premier ministre, qui participait mardi soir à des célébrations de l’Eid Ul-Fitr organisées par la mairie de Vacoas-Phoenix, est revenu sur l’affaire Uricek.

Il a lancé un défi à ceux qui estiment qu’il a fauté. « Qu’ils me poursuivent pour outrage à la Cour s’ils sont sérieux », a-t-il déclaré. Pravind Jugnauth joue donc les matamores et les durs. Sauf que le même Paksa qui se prend pour Arnold et Sylvester a peur d’une enquête judiciaire sur le sujet. Son Attorney General part-time conteste, par voie de judicial review, la décision du DPP de demander à un magistrat d’enquêter sur les incidents.

C’est tout Pravindpaksa… Jouer les videurs et les gros bras en public et paniqué par son ombre. Pravind Jugnauth a insisté que la cour est indépendante… Le seul problème, c’est qu’à chaque qu’il qualifie qu’une institution est indépendante… les actes ne suivent pas. La Gambling Regulatory Authority et l’Independent Commission against Corruption sont aussi indépendantes, n’est-ce pas ?

Jeudi 2 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.