Menu

Politique

Pravind invite déjà Narendra pour le lancement du métro


Rédigé par E. Moris le Vendredi 21 Janvier 2022



Il ne perd pas de temps. Jeudi après-midi, lors d’une cérémonie où il y a eu l’inauguration d’un projet de logements sociaux à Dagotière et Mare Tabac, ainsi que la pose de la première pierre du Civil Service College et de la ferme photovoltaïque de Henrietta, le Premier ministre a chaleureusement remercié l’Inde pour sa contribution à tous ces projets, ainsi que le bâtiment abritant la nouvelle cour suprême.

Tous ces projets n’auraient pas été possibles sans le soutien de la Grande péninsule. Et Pravind Jugnauth en a profité pour inviter son homologue indien à l’inauguration du projet complet du Metro Express, c’est-à-dire le tracé Curepipe-Port-Louis.

Pravind Jugnauth a expliqué que les deuxième et troisième phases du projet Metro Express seront complétées à la fin de cette année. L’inauguration aura lieu en novembre ou décembre 2022. Il a aussi annoncé qu’une station importante du Metro Express sera nommée « Station Mahatma Gandhi ».

Soulignons que lors de cette cérémonie, il y a également eu accord concernant une extension de 190 millions de dollars de la ligne de crédit indienne pour le projet Metro Express et d’autres projets d’infrastructures. De plus, un protocole d’accord de Rs 400 millions a également été signé pour la mise en œuvre de projets dans le secteur éducatif et celui de la santé.

Narendra Modi, pour sa part, a déclaré que l’Inde continuera à soutenir l’île Maurice dans son développement. Il a aussi évoqué les liens entre Inde et Maurice, basés sur l’histoire, l’ascendance, la culture, voire le langage. Il a soutenu que ce partenariat solide est devenu un pilier essentiel et que Maurice demeure un excellent exemple de l’approche de l’Inde en matière de partenariat pour le développement.

Vendredi 21 Janvier 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.