Menu


Politique

Pravind Jugnauth s’attaque enfin au blanchiment d’argent et le financement du terrorisme à Maurice


Rédigé par E. Moris le Samedi 20 Juin 2020



Trop tard ! Pour couvrir l’incompétence de certains au sein de la Financial Services Commission ou plutôt l’absence de résultats, le Conseil des ministres a pris la décision, hier, de venir avec une loi pour combattre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. La belle blague !

Ainsi, un Anti-Money Laundering and Combatting the Financing of Terrorism (Miscellaneous Provisions) Bill 2020 sera introduit à l’Assemblée nationale. Comme si cela suffirait à enlever Maurice de la liste des centres financiers douteux de l’Union européenne.

Qui sont ceux mis en cause au sein de la Financial Services Commission ? L’épouse d’un ministre et une cadre !

Le problème, c’est que si une simple loi devait suffire, il aurait fallu virer tous ceux responsables qu’elle n’ait pas été présentée plus tôt au Parlement. Mais mieux, aucune sanction contre ceux, au ministère des Services financiers et à la Financial Services Commission, qui sont responsables des lacunes notées par la Commission européenne.

Comme nous le disions dans un précédent article, il y avait un travail de terrain qu’il aurait fallu faire. Ce n’est qu’après l’inclusion de Maurice sur cette liste noire que tous les employés ont été appelés à s'attaque au problème dans la forme...
 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.