Menu


Politique

Pravind Jugnauth lance avec arrogance aux Mauriciens : «Exkiz ? Bé dir mwa kot monn foté ?»


Rédigé par E. Moris le Mercredi 12 Août 2020



L'île Maurice sous la menace de la marée noire, fait face à la colère du peuple. Ce sont des bénévoles qui nettoient les lagons dévastés, à l'aide de leur courage et leur résilience. Fous de rage, les Mauriciens mettent en cause l'État et le chef du gouvernement pour son incompétence à gérer les situations de crise.

La Covid-19 a fait dix décès à l'île Maurice, l'île vit en 'lockdown' tout en refusant d'ouvrir les frontières depuis cinq mois. Ces drames sont vécus par des milliers de Mauriciens bloqués à l'étranger, mais selon l'interprétation de Pravind Jugnauth, sa gestion est saluée sur le plan internationale. 

"Mo ena konfians total ek mo bann minis et mo satisfe ek travay ki zot pe fer".

Depuis le 6 août, 200 tonnes de diesel et 3800 d’huile lourde s’échappent des cales du navire battant pavillon panaméen, polluant les côtes paradisiaques du petit pays, dévastant la faune et la flore sur son passage. Depuis le 6 août, face à la tristesse et la consternation des Mauriciens, le Premier ministre a gardé sa ligne de défense : l'autosatisfaction.

Interrogé ce matin par une journaliste de la chaîne britannique BBC, sur la marée noire dans le Sud, Pravind Jugnauth a tenté de faire son show. L'air de tout contrôler à la perfection. Sauf qu'il était loin de s'imaginer que ce petit numéro n'allait pas amadouer son interlocutrice.

Loin d'être convaincant face aux accusations de négligence de son gouvernement pour gérer la catastrophe, le Premier ministre s'est réfugié sous les excuses des conditions climatiques mauvaises et que le pays n’avait pas tantôt "l’expertise" et tantôt selon les "experts" qui lui disaient qu'il n’y avait pas de risque d’une marée noire.

Au Liban les ministres s'excusent et démissionnent, à l'île Maurice, les hommes politiques se complaisent dans l'autosatisfaction. 

La journaliste a insisté pour savoir pourquoi le gouvernement mauricien a mis du temps à réagir et a même demandé si le gouvernement ne devait pas présenter des excuses à la population. Dans une entourloupe dont il a le secret, Pravind Jugnauth a évité la question en soutenant que le gouvernement a aussi été critiqué pendant la Covid-19.

«Tou dimounn inn vinn expert… ziska kite surfer inn vinn expert (…)»

Ce soir, face à la presse mauricienne, Pravind Jugnauth a répété : «Exkiz ? Bé dir mwa kot monn foté ? ». Dans une réaction défensive, il a fustigé les experts en tous genres et l’interview qu’il a accordée à la BBC. Il a reproché indirectement l'intervention des écologistes et la députée Joanna Bérenger, véritable mouton noir du gouvernement, sur le plateau de la BBC. Insinuant presque qu'ils n'avaient pas leur place et qu'il s'est tout de même fait une place pour faire entendre la version de son gouvernement sur la gestion de la crise.




 




1.Posté par Rattan Chand le 13/08/2020 10:06
At a time when the nation is riddled with multiple crises and like a stain on a carpet , the problems seem to be spreading out, the common perception is that this government seems to be “clueless” about how to address the current economic and environmental crisis and appears to be running out of ideas- few forthcoming measures to stem the rot.

Yes, our country presently lacks a firm and decisive leadership to see us through this incredibly difficult time as anxiety escalates and fantasies flourish in the absence of trust, proper communication and information. We can presently do without a leader that takes decisions in bits and pieces and who has all the pains in the world to communicate with anxious citizens and convey the right and precise messages in this current crisis situation. The confusion, the delays and the hesitant response to the crisis do not help in any way to instil confidence in the public worried about a government which is conveying the impression that it is not on top of the situation and is unable to handle its responsibilities. The disconnect of the regime with its population, its failure to strike a chord with the masses and the shrinking space in society for dialogue and debate is further undermining the little faith the public have in their ability to see us through these trying times. For our and their own good, It is time for them to "LEV PAKÉ ALLÉ"

2.Posté par Phil le 25/08/2020 12:38
Bravo Idi Amin Pravin.
Hope you will not also eat raw your opponents.
Revolution bientot.
Be inspired by Ben Ali on how and where to hide your money for your escape.
Shawkat is already clearing the fields and banks for you

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.