Menu


Politique

Pravind Jugnauth: «ena rode manze plis gros part gato la, surtout dans moment difficile»


Rédigé par E. Moris le Lundi 9 Novembre 2020



Divali n'a pas encore démarré mais c'est l'occasion rêvée pour le chef du gouvernement, invité dans différentes cérémonies de régler ses comptes et mener campagne pour son gouvernement.

A chaque sortie, c'est un Pravind Jugnauth revanchard. Ainsi à l’occasion de la célébration du Dipavali and Rishi Nirvaan Diwas à Triolet hier, dimanche 8 novembre, le leader du MSM face aux critiques de plus en plus nourries, parle de « faussetés et mensonges» de la presse.

Si pas un mot n'a été prononcé sur l’affaire Angus Road, Pravind Jugnauth a accusé l'express de publier des «faussetés» sur les rumeurs concernant le mariage de sa fille, menace à l'appui.

« L'aide li pou tout dimoun, nou bizin montre rekonesans, pa fer ingra ». 

Le Premier ministre en a profité pour remercier l'Inde pour sa ligne de crédit de Rs 12 milliards : « Ankor enn fwa nou pe geygn ene koudme de l'Inde, lign kredi. Zame nou pou ase remersie L'Inde. Se grace a l'Inde ki nou fin reysi fer en pake proze, ENT, batiman lacour suprem, metro express. Tou kominote ki benefisie. Dimoun dir Moris ine vinn Moditius, se ene insilte a l'Inde. L'aide li pou tout dimoun, nou bizin montr rekonesans, pa fer ingra ».

Scandale du business de la Covid-19 à l'île Maurice: des arrestations à la pelle et Pravind Jugnaut de s'entêter d'une "gestion exemplaire"

« Certains patrons » ne sont pas en reste, puisque Pravind Jugnauth n'a pas hésité à rappeler que son gouvernement n’a pas hésité à débourser des milliards. « Mo fine touzour animer par ene philosophie, plus equiter et plus de justice sociale ena rode manze plis gros part gato la, surtout dans moment difficile. Dimoune ki pli faible, pou trouve zot en difficultes ki banne dimoune ki ena moyen. Foder pas nous egoiste et foder pas dans moment difficile nou guete zis pou nous ».

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.