Menu

Société

Pravind Jugnauth dit non aux hommes religieux


Rédigé par E. Moris le Vendredi 28 Janvier 2022



C’était la réunion de la dernière chance ! Les hommes religieux ont tenté de convaincre le Premier ministre d’accéder à leur demande pour une augmentation du nombre de fidèles pouvant assister aux célébrations religieuses.

Que nenni ! C’est la réponse de Pravind Jugnauth. Même si, selon un communiqué du diocèse de Port-Louis, le chef du gouvernement a été attentif aux arguments de l’équipe d’hommes de lieu. Il y avait le cardinal Maurice Piat, le monseigneur Stenio André, Nissar Ramtoola et Gautam Lallbeeharry. Ils ont donc rencontré Pravind Jugnauth hier, mais sont repartis bredouille. Car le Premier ministre a dit qu’il allait suivre la situation et modifier la mesure en conséquence. Mais qu’elle doit être maintenue pour l’heure.

Vendredi 28 Janvier 2022


1.Posté par Chatwa le 28/01/2022 12:42
Ki zotte ti espéré, ki Pinok 19 ti pou done zotte satisfaction? Alor ki li fine censure mesage nou Cardinal. Na pa dir moi ki se ene ti graine MBC ki finne décide sa san accorité ti crétin Pinok 19! So papa ti pisse lor tou dimoune e li ti dir line donne Rodriguais dilo et li ti dimane nou si li bisin begne zotte ossi. Ti crétin Pinok 19, li li soutire tou banne volères assassins magouilleurs et li kontan son Altesse Royale Shery. Bisin arete cose are sa gog.....la. ene ti crétin Pinok 19 pou reste toujours ene batchira l'imposte.

2.Posté par Chatwa le 28/01/2022 17:00
Aux hommes religieux, ti crétin Pinok 19 dire non. Abé ki li pou faire avek so minis Bibitepal ki dansé santé faire dialsa dans ene espace rikiki san masques san distance ki bisin gardé ente chak dimoune. Mo espéré ki l'opposition pou pren sa en main mé zotte mem ene banne gogottepal. Nou péi dan bèze mem. Bisin révolution et BZT déor ek mette zotte en dan Alcatraz, banne bachiaras la.

3.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 29/01/2022 07:04
Pas d'augmentation de fidèles dans les Eglises, sauf pour les réunions d'hindous.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.