Menu


Politique

Pravind Jugnauth critique les dinosaures mais se répète comme un disque rayé


Rédigé par E. Moris le Samedi 21 Décembre 2019



Alors qu’il a un nouveau mandat et que, pour la première fois de sa vie politique, il obtient quelque chose sans l’aide de son père, Pravind Jugnauth s’enterre dans le passé.

Et cela, tout en critiquant les dinosaures qui « kos grand koze ». Il participait vendredi après-midi à une cérémonie organisée par l’Arya Sabha. 

Après avoir évoqué les réformes entreprises par son gouvernement, et insisté sur le « courage et la conviction » dont supposément il fait preuve, voilà qu’il s’est attaqué aux « dinosaures ». « Heureusement que ces dinosaures représente une minorité seulement. Ils parlent beaucoup. Ils évoquent la rupture mais restent dans le passé. Mieux, ils avancent à reculons dans le temps », a-t-il déclaré, faisant référence évidemment à Navin Ramgoolam. 

Pravind Jugnauth s’est félicité de « regarder dans la même direction » que l’Arya Sabha et a insisté sur son désir « d’améliorer la qualité de la vie de la population » et d’amener encore « plus de progrès » pour le pays.

Il s’est aussi réjoui que sa visite privée en Inde soit aussi devenue une visite de travail, car il a rencontré le Premier ministre indien pour parler des sujets d’intérêt commun. 

Il a également évoqué le lancement officiel du Metro Express dimanche, tout en se félicitant du démarrage de la seconde phase.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.