Politique

Pravind Jugnauth : « Safecity pa pou vey dimounn sa. Mais pou vey criminel, bann vander la drogue»

Jeudi 17 Octobre 2019

Ce jeudi soir, 17 octobre à la Tour Koenig, Pravind Jugnauth intervenait lors d’un congrès organisé à la circonscription No.1 Grande Rivière Nord Ouest/Port-Louis Ouest.

Le leader du MSM affirme que "Ar london boy zamai nu ti pou gagne Chagos". Selon lui, les Chagos auraient toujours été sous l'emprise des Nations Unies du fait de la proximité entre Navin Ramgoolam et son père avec les Britanniques. 

«Béregner ti pé ricané kan nou ti pé fer demars. Mais SAJ et moi zordi, nou pé travay ek Chagossien. Nounn gayn enn jugement ki fer Américain ek Anglais tremblé. Nou inn dir Anglais ziska novam sa lané la lev paké alé.»

«Kan mon cozé mo pas blaguer, mo donn ou mo parol, donn mwa 5 an mo change sa pays la.» 

Concernant le projet de Safecity. «Pa pou vey dimounn sa. Mais pou vey criminel, bann vander la drog. Nou fer sa pei la gayn securité couma dans Singapore.»

Lors du congrès nocturne, à Port-Louis, dans la circonscription no 2, toujours ce jeudi 17 octobre, la députée sortante, Roubina Jadoo-Jaunbocus, celle qui a été épinglée par la commission d'enquête sur la drogue, a bien "evidaman" fait les éloges de son leader.

Elle a également évoqué les catastrophes de 2014 sous le régime du Parti travailliste, en oubliant le fiasco de la gestion des catastrophes naturelles sous le mandat de l'Alliance Lepep, en février et mars 2019 ou encore le cyclone Berguita en 2018 !

L'attitude déplorable de l'ancien ministre Sinatambou qui avait affirmé que les centres de refuge ne sont pas des «lieux de vacances»« Manze biskwi bwar delo ziska la fin siklonn. Sak personn pou gagne 2 litres delo, enn gramatin et enn tanto. Sak personn pou gagn 8 paké biskwi, 4 gramatin et 4 tanto ».
 

Rédigé par E. Moris le Jeudi 17 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.