Menu

Politique

Pravind Jugnauth : « PTr trempe ziska lagorz avek bann mafia ladrog »


Rédigé par E. Moris le Jeudi 17 Novembre 2022



Pravind Jugnauth : « PTr trempe ziska lagorz avek bann mafia ladrog »
Enième provocation de Pravind Jugnauth avant le meeting de l'opposition dans son fief ce vendredi, et tel un molosse qui a trouvé un os à ronger, le Premier ministre continue de baver avec rage.

Mardi, lors des débats sur le Dangerous Drug (Amendment Bill), le Premier ministre a brandi une photo de l'arrestation de l'activiste Bruneau Laurette en déclarant : «Certains membres de l'opposition sont proches d'un certain B.L. dont le slogan est "BLD" [...] » et « d'un monsieur Akil B. et récemment de Monsieur Ti papier.» Il a ainsi accusé le Parti Travailliste et le PMSD des barons de la drogue, mais aussi des jeux. 

La fâcheuse tendance de Pravind Jugnauth d'être aux côtés de personnes impliquées dans le trafic de drogue

Ce jeudi, rebelote ! Homme de "terrain" comme il se plait à le dire, le petit Jugnauth, était à Rose-Hill, en tant qu'inspecteur des travaux entrepris par la Central Water Authority. C'est ainsi que face à la presse, le l'héritier de la dynastie de Jugnauth, a maintenu ses propos en soutenant que le « Parti travailliste li trempe ziska lagorz avek bann mafia ladrog ». Selon lui, les dirigeants du PTr seraient associés avec des personnes qui ont été arrêtés pour possession de drogue. Il a laissé laisser entendre qu'il y aurait certains avocats proches du parti qui défendent des personnes qui sont impliquées dans des délits de drogue. Oubliant par ailleurs, que sa propre garde rapprochée, en l'occurence Raouf Gulbul ou encore la fidèle lieutenant du MSM, Roubina Jadoo-Jaunoccus, étaient épinglés dans une commission d'enquête contre la drogue.

Au sujet de la fameuse « hit list » dont fait l’objet des journalistes sur les réseaux sociaux, le Premier ministre a ironiquement demandé si certaines personnes « pe rod rol ». Se reprenant, il a affirmé «Bann zafer Facebook tousa pa dan nou kontrol». Pour justifier, la non élucidation du meurtre de Soopramanuen Kistnen, Pravind Jugnauth a souligné que certaines personnes oublient qu'il y a eu plusieurs affaires non résolues jusqu’à présent, en citant le meurtre d’Azor Adelaïde, un activiste du MMM, survenu le 25 novembre 1971, ou encore le drame de Bassin-Blanc qui a vu la mort de Tagoresing Sandooram et de Hansee Ittoo, en 2002, qui restent toujours un mystère.
 

Jeudi 17 Novembre 2022


1.Posté par Caro le 18/11/2022 05:46
Et son grand ami Dewdanee, il va comment?

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.