Menu


Politique

Pravind Jugnauth: “Mo pas la pou kuyon dimoune…”


Rédigé par E. Moris le Lundi 4 Novembre 2019



Le leader de l’Alliance Morisien, Pravind Jugnauth, était en congrès dans la circonscription n°3 (Port-Louis Maritime/Port-Louis Est) au Centre social de Roche-Bois ce lundi

Le Premier ministre sortant est revenu sur ces "réalisations" mais aussi ces projets que le gouvernement compte entreprendre, si il est élu : «Mo fran. Mo pa tap lestoma mais mo realisation li enorm zordi dan sa ti lespas le temp la. »

Selon lui, concernant le Victoria Urban Terminal, “ tou ine fini fer, nu ti pou pose premier pierre mais akoz élection nu pas kapav.” 

En matière de sécurité, le Premier ministre sortant soutient qu'il compte faire du projet SafeCity au même niveau que celui de Singapore.

"Mo pas la pou kuyon dimoune, mo pe vini pou développe pays, Maurice bizin progresser, mo but c’est fer moris vine parmi les 10 meilleurs dans le monde.”

Alliance avec le MMM ? «Apre seki Paul Bérenger ine fer en 2014, li pa lor mo radar ditou»

Pravind Jugnauth se dit convaincu que Paul Bérenger, leader du du Mouvement militant mauricien (MMM) n'obtiendra pas le poste de Premier ministre : «Ki sans MMM ena kan li pe alle tousel ? Zero».

Pravind Jugnauth a bien évidemment évoqué l’adhésion d’anciens membres du MMM à l’Alliance morisien, notamment Ivan Collendavelloo, Steven Obeegadoo, Alan Ganoo et Kavy Ramano, entre autres cette année. Il a donc invité les partisans mauves de se rallier derrière le Mouvement socialiste militant (MSM). 

Parlant de la mauvaise distribution de l’eau dans la circonscription no 8, le leader du parti soleil parle de sabotage, «nu fine fer lenket, ek nu fine trouver ki c’est enn employé CWA travailliste kine sabote bane valve, tout delo ine ale dans Caro canne, sanction pou bizin prend, fer ene crime pareil dan mo circonscription», a-t-il déclaré.





 

 



Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.