Menu


Politique

Pravind Jugnauth : Le naufrage du Wakashio représente un danger pour l'île Maurice


Rédigé par E. Moris le Vendredi 7 Août 2020



Le pays est en alerte maximale ! Le Premier ministre, qui a présidé une cellule de crise instituée ce vendredi, a reconnu que le vraquier qui a échoué à Pointe d’Esny représente un danger pour le pays.

Il a expliqué que le navire contient trois cuves d’hydrocarbures. Certes, deux sont intactes. Ce n’est que le troisième, qui contient environ 1 180 tonnes métriques de carburants, a été endommagé lorsqu’il y a eu une brèche dans la coque. Pravind Jugnauth a exprimé son inquiétude concernant la pollution. Il se dit concerné pour nos plages et la biodiversité dans la région. 

Le Premier ministre a confirmé que trois remorqueurs sont déjà sur place. Un quatrième est attendu de l’Inde. Il sera à Maurice demain pour tenter de stabiliser le bateau avant de le renflouer. Néanmoins, le Premier ministre souligne que l’exercice est périlleux. 

Pravind Jugnauth a indiqué que l’aide de la France et d’autres organismes de la région a été sollicitée. Il a aussi expliqué qu’après l’échouage, la priorité était de stabiliser le Wakashio. Il a aussi souligné que le transbordement du carburant était impossible en raison des conditions météo. À une question de la presse, il a aussi déclaré que Maurice n’a pas les compétences et l’expertise pour le renflouage des navires échoués.



1.Posté par Karo le 07/08/2020 18:45
On te demandait pas de renflouer le bateau, mais juste de retirer les huiles lourdes.. tu avais 13 jours pour le faire et tu n as rien fait, espece d incapable et d incompetent... tu etais meilleur pour fermer les frontieres quantd ta koubita est rentree d angleterre... pauvre tarte

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.