Menu


Politique

Pravind Jugnauth : « L'opposition pé casse kalimaye, fer vidéos. Pé rode met désordre entre communautés»


Rédigé par E. Moris le Dimanche 9 Juin 2019

Lors de l’inauguration d’un Multi Use Games Area (MUGA), le samedi 8 juin, Pravind Jugnauth à la veille de la présentation du Budget s'est lancé comme à son habitude dans un discours électoral.



Si il dit continuer de mener un combat sans merci contre la drogue, selon lui : «Il n'y a pas de complicité avec le pouvoir. Mo fer ene démars met Moris prop. Je n’ai pas peur. Mo pou mette propre ».

Le chef du gouvernement est revenu sur le Budget 2019/2020 qui sera présenté ce lundi 10 juin en avouant que la situation sur le plan international est difficile en raison du Brexit. Il a surtout énuméré un bilan gouvernemental négatif en mélangeant pèle-mêle, la guerre commerciale entre les États-majors-Unis et La Chine, l’Allemagne qui a frôlé la récession, la croissance au ralenti en Chine, les effets du changement climatique, le prix du sucre, le textile, le secteur touristique qui dégringolent.
 
Concernant le projet de Safe City, ceux qui sont contre font tout simplement partie de la "mafia" et ceux qui incitent à la haine raciale dans le pays, c'est de la faute de l'opposition. 

Quand aux récents vandalisme dans les lieux de culte, Pravind Jugnauth continue d'être en roue libre et n'hésite pas à accuser une nouvelle fois l'opposition. « L'opposition n'a aucun argument. Mo dire zot fer attention. Zot ine développe ene stratégie kot pe rode met désordre dans péi. Kas kalimaye. Fer vidéos. Pe rode met désordre entre communautés».

Pour rappel, depuis le 26 octobre 2018 lors d'un discours à Rivière-du-Rempart, s'en était pris à la presse mais il avait affirmé que les actes de vandalisme contre des temples et autres lieux de cultes dans le village de Triolet durant ces derniers jours sont l’œuvre du Parti travailliste.

De très graves allégations qui à ce jour rappelons le n'a mené à aucune arrestation. Si ceci s'avère vrai, il serait plus que temps que Pravind Jugnauth tienne une conférence de presse au lieu de balancer ce genre d'informations sur la place publique. 

 



Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.