Menu



Société

Pourquoi une chaise sur le toit du bâtiment Emmanuel Anquetil ?


Rédigé par E. Moris le Jeudi 15 Juillet 2021



Chute accidentelle ou suicide ? En tout cas, la présence d’une chaise sur le toit de l’immeuble Emmanuel Anquetil, là d’où est tombée Faheza Mooniaruth, intrigue.

Le ministre de la Fonction publique, Vikram Hurdoyal, qui répondait à deux interpellations sur le sujet, a expliqué que « deux enquêtes internes ont révélé la présence d’une chaise sur le toit du bâtiment ». La victime occupait le grade d’Office Management Executive. Elle était affectée au Confidential Registry du ministère de la Santé et habitait Morcellement St André. Elle avait 33 ans de service. Elle a fait une chute mortelle le 9 juin.

Deux enquêtes instituées par le ministère de la Fonction publique, l’une par le département Occupational Safety et l’autre par les ressources humaines, ont révélé la présence d’une chaise sur le toit du bâtiment. Les enquêtes ont aussi démontré que la porte est défectueuse et, de ce fait, demeure accessible. De plus, en raison d’un exercice de nettoyage, l’accès au toit n’était pas restreint.

Jeudi 15 Juillet 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.