Justice

Pour la cour, on ne badine pas avec la mort

Mardi 16 Avril 2019

Un jeune de 22 ans a été condamné à 180 heures de travaux communautaires. Son crime : avoir annoncé un faux suicide le 23 juin 2016.

Ce jour-là, cet habitant de Camp Levieux s’était disputé avec sa mère et sa copine. Il était alors sans emploi. Il voulait, a-t-il dit, mettre fin à ses jours à la montagne Corps-de-Garde. Mais il ne l’a finalement pas fait.

Sauf que, par la suite, il a rencontré un taximan à qui il a dit qu’un ami à lui s’était jeté de la montagne de Corps-de-Garde. Il a persuadé le chauffeur de taxi d’avertir la police. Ce que ce dernier a fait pendant que lui s’enfuyait à toutes jambes.

Il a été poursuivi pour transmission de faux messages et avait plaidé coupable. Le 19 mars 2019, la magistrate Adeelah Hamuth, de la cour intermédiaire, l’a condamné à une année de prison.

Mais la sentence a été suspendue, en attendant une enquête sociale,  puis commuée en 180 heures de travaux communautaires.

Le 7 août prochain, il devra de nouveau se présenter devant la magistrate.

Rédigé par E. Moris le Mardi 16 Avril 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.