Menu



Société

Pour Chavrimootoo, le Sir Edouard aurait pu aider le MV Wakashio


Rédigé par E. Moris le Vendredi 28 Mai 2021



Que penser de ses propos ? Jean-Yves Chavrimootoo, négociateur syndical des employés du port, a déposé mercredi devant la Court of Investigation visant à faire la lumière sur le naufrage du MV Wakashio.

Il a expliqué que la Mauritius Ports Authority n’a pas été à la hauteur de sa réputation, qu’elle a failli à sa mission en n’intervenant pas juste après le naufrage du MV Wakashio. Pour lui, le remorqueur Sir Edouard aurait pu et aurait dû être dépêché sur place pour porter assistance au vraquier.

Et Jean-Yves Chavrimootoo d’ajouter que le Sir Edouard avait la capacité requise de remorquer le Wakashio. Il a précisé que le remorqueur peut tirer une charge de 80 tonnes. De ce fait, il aurait pu au moins stabiliser le navire. Ce qui contredit les propos du Port Master Gervais Barbeau qui, de son côté, avait déclaré au président et ses assesseurs que les fameux tugs de la MPA ne pouvaient tirer une charge de 30 à 70 tonnes uniquement. 

Jean-Yves Chiavrimootoo a aussi tiré à boulets rouges sur le Director of Shipping, Alan Donat. Ce dernier, a-t-il indiqué, avait le pouvoir de réquisitionner les remorqueurs du port ainsi que des booms après le naufrage du vraquier.

Rappelons que l’ancien Port Master de la MPA Romanada Ponamballam avait aussi déposé. Il a expliqué que le Sir Edouard aurait dû être dépêché à Pointe d’Esny pour stabiliser le vraquier et, profitant de la marée montante, tirer le bateau vers le large.

Vendredi 28 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.