Environnement

Pomponette Avant-Après : Le promoteur ou le gouvernement fait-il marche arrière ?

Vendredi 16 Août 2019

Trois ans de lutte acharné mené par le collectif Aret Kokin Nous Laplaz mais aussi des citoyens engagés.


Crédit photo : Aret Kokin Nu Laplaz
Crédit photo : Aret Kokin Nu Laplaz
Que va décider le Ministre Jhugroo ? Va t-il enfin décider de rendre aux Mauriciens la plage de Pomponette et la proclamer "publique" ? 

Ce projet d’hôtel au coût de 12 milliards de roupies, qui se révèle une grosse arnaque, a été validé par le gouvernement et les autorités tout en cédant la plage publique de Pomponette, avec des délais de construction incohérents.   

Le ministre Jhugroo "découvre" que plusieurs filiales du groupe Pelangi sont en faillite.   

Les containers installés à Pomponette et qui servaient d'abris pour les gardiens, ont été enlevés même si les feuilles de tôle rouillées sont toujours en place.

Est-ce un signe d'une annonce en faveur des Mauriciens à l'approche des législatives ?

Pour rappel, les promoteurs devaient commencer les travaux depuis novembre 2017 mais Miranda Mayer Hartzenberg, la CEO de Pelangi Hotel and Resort et de Clear Ocean and Resort Limited a fait l'objet de plaintes pour malversations et activités frauduleuses. Ce sont pas moins d'une vingtaine de compagnies subsidiaires de Pelangi qui sont en phase d’être liquidées, tous domiciliées à Maurice.  

 

Rédigé par E. Moris le Vendredi 16 Août 2019