Menu


Politique

Political games !


Rédigé par E. Moris le Dimanche 11 Août 2019

Si officiellement 'lé course la pencore largué", en coulisse, les tractations, rencontres et "agwa" en tous genre ont fait leur entrée.



Sur la scène politique, on a droit à des sorties verbales digne des grands jours. 

Si le Premier ministre cible les leaders du PTr et du Mouvement militant mauricien (MMM), Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, il continue toutefois d'épargner le leader du PMSD, Xavier Duval. 

On est passé à l'étape supérieure lors de la présence de Navin Ramgoolam aux matchs de boxe à l'occasion des jeux des îles. Les observateurs politiques et les vrais communicants, pas les "chamcha" à la solde du régime au pouvoir, pourront le confirmer. Ramgoolam a donné le ton et le rythme à cette précampagne électorale. 

Ce qui a obligé le vendredi 2 août, au congrès MSM-Muvman Liberater (ML) à Rivière-du-Rempart, Pravind Jugnaut de lancer "inconsciemment" un défi à Navin Ramgoolam pour un face-à-face durant la campagne électorale. Si Ramgoolam l'a pris au mot, c'est un Pravind Jugnauth plus prudent qui a préféré se rétracter et se réfugier dans une pirouette, en annonçant qu'un débat aura lieu, mais sous ces propres conditions.  

Si on avait encore un doute sur la récupération politique des jeux des îles, l'annonce ce samedi de doubler la cagnotte des athlètes médaillés est amplement mérité, mais reste une stratégie pour faire grimper sa côté de popularité. 

Concernant la visite du pape à Maurice, c'est la réponse de Pravind Jugnauth à une question d’un journaliste au sujet du face-à-face, qui interpelle. Un dérapage notable en présence des porte-parole de l’évêché : « Pa melanz le Pape avek sa malpropte la », faisant référence à Ramgoolam. Il est vrai que l'idée de laisser un Pravind Jugnauth seul avec une fille dans une chambre est plus rassurant !

A vouloir donner des claques verbales, concernant Paul Bérenger : « Se enn escro intelektiel. Lor kamion li koz enn koze, dan Parlman, li koz enn lot kalite. ». 

La réplique du principal intéressé ne s'est pas faite attendre, le leader du MMM lui a donné la réplique : « C’est un petit crétin qui n’a pas l’envergure d’un PM. » 

De son côté, le leader du Parti travailliste a répondu à Pravind Jugnauth en faisant référence aux Fables de la Fontaine ! La grenouille qui se veut faire aussi grosse que le boeuf. La petite grenouille enfle, enfle pour devenir aussi grosse que le bœuf mais... , elle éclate ! 

Ce qui fait dire à Navin Ramgoolam : «Linn sove !». «Monn pare mwa. Ou konn zistwar krapo, li gonfle, gonfle, gonfle, li kwar li enn bef. Ala linn degonfle comme enn crapo ».  

Un brin provocateur, face aux journalistes il aurait également lancé «Si li per vinn tousel, li kapav amenn so papa nou manz dé kont enn. Mo inn pare mwa ». 

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.