Société

Polémique : la grossesse de Joanna Bérenger, l’express et sa journaliste Ansa Nancoo

Samedi 9 Novembre 2019

Source: photo FB
Source: photo FB
Le titre de l’express à son article paru samedi 9 novembre faisant étant de la grossesse de Joanna Bérenger, élue députée en tête de liste au no 16 à Vacoas-Floréal, a créé une vive indignation parmi les internautes. 

«Zak dan tant», expression bien morisien, mais expression bien lontan quand même, a été utilisé dans un titre qui voulait dire que la fille de Paul Bérenger a été élue députée, en tête de liste, devant le ténor orange Nando Bodha malgré le fait qu’elle soit enceinte.

Suite à l’indignation de nombreux internautes et lecteurs, l’express a émis un communiqué dans lequel elle a présenté ses excuses à Joanna Bérenger, tout en précisant que la direction du journal en a parlé directement à la députée et que, grosso modo, l’affaire était classée.

Sauf que la réalité est tout autre. Ansa Nancoo, la journaliste ayant écrit l’article et l’ayant signé, essuie de vives critiques sur Facebook. Elle est soutenue par ses collègues après avoir apporté la précision suivante : voir plus bas.

Ceci étant dit cette polémique met le doigt sur l’abus abusif de l’express de jeux de mots ou de titres tendancieux, qui tendrait à faire de ses articles populaires des «clickbaits», des pièges à clics ou des attrape-clicks. Plus le titre est populiste, c’est-à-dire qui sonde le côté sombre des aspirations de chacun, plus c’est mieux en terme d’audience sur un site internet. 

Il faudrait toutefois apporter une atténuation, puisque c’est Paul Bérenger lui-même qui a lâché, pendant la campagne législative, l’information selon laquelle sa fille Joanna était enceinte et qu’il fallait la protéger. 

Ce qui fait penser que l’indignation était surtout basée sur le fait que la grossesse de Joanna Bérenger était hors sujet dans le titre, qu’elle n’avait aucun rapport avec sa performance honorable au scrutin du 7 novembre. 

Mais encore faut-il se poser la question de savoir si l’indignation sur la grossesse de Joanna Bérenger n’est pas disproportionnée en argumentant sur la condition de la femme, surtout qu'on se souvient que l’express, dans une chronique, avait traité Nandanee Soornack de «poisson sounouk»…ou encore la caricature de Pov, illustrant Laina Rawat enceinte à l'époque, devant les Casernes avec un titre douteux impliquant l'ancien Premier ministre Navin Ramgoolam. Que dire des vidéos ou propos de Pravind Jugnauth sur le couple Ramgoolam lors de la campagne électorale.

Une indignation sur la condition de la femme à géométrie variable ?

Polémique : la grossesse de Joanna Bérenger, l’express et sa journaliste Ansa Nancoo

Rédigé par E. Moris le Samedi 9 Novembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.