Menu



Environnement

Pointe d’Esny : Les récentes traces d’huile découlent d’actes criminels


Rédigé par E. Moris le Samedi 10 Juillet 2021



Le ministère de l’Économie océanique n’en démord pas. Les traces d’huile constatées dans le lagon de Pointe d’Esny ne peuvent provenir du Wakashio.

Ce sont des malfrats qui seraient responsables. Pour le ministère, l’acte criminel a été privilégié dès le début. Apparemment, cette piste serait confirmée. Et l’on soutient que des arrestations seraient imminentes.

Il est même dit que les autorités sont en possession de preuves confirmant la thèse du déversement criminel. Cependant, il ressort que des individus se trouvaient sur les lieux de la découverte des boules d’huile mardi. Depuis, la police visionne des images des caméras CCTV. Mais ce qui est ressorti de l’enquête à cde stade est troublant. C’est une huile prélevée du lagon du sud-est entre août et décembre 2020 qui aurait été déversée en début de semaine. Apparemment, des fûts d’huile lourde avaient été volés lors du grand nettoyage suivant la marée noire en 2020

Samedi 10 Juillet 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.