Menu



Faits Divers

Pluie de plaintes contre des posts racistes sur les réseaux sociaux


Rédigé par E. Moris le Samedi 19 Septembre 2020



Non pas un, ni deux mais trois plaintes en l’espace de quelques heures pour des publications à caractère raciste, pouvant inciter à la haine raciale.

Il y a d’abord eu celle de l’agent maritime Alain Malherbes. Accompagné de l’avocat Shyam Maraye, il a demandé à la police de sévir contre ces posts incendiaires. Il n’a particulièrement pas digéré une publication injurieuse à l’égard du cardinal Maurice Piat. Il dit attendre que la police agisse. 

Après Alain Malherbes, il y a eu Me Lovena Sowkhee. L’avocate a porté plainte contre un poster qu’elle a vu sur Facebook. Selon elle, ce poster peut inciter à la haine raciale entre deux communautés. Elle était accompagnée de Me Rouben Mooroongapillay qui, à son tour, a porté plainte contre des « proches du pouvoir » pour avoir publiés des posts racistes sur les réseaux sociaux. Il les accuse carrément d’incitation à la haine raciale. L’avocat a pointé du doigt un groupe sur Whatsapp. Il comprend beaucoup de pro-MSM, dont un certain Dhiren Moher.

Me Mooroongapillay a demandé au Premier ministre de suggérer à ses troupes de stopper cette propagation de la haine raciale.

Samedi 19 Septembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.