Menu


Politique

Plainte en diffamation de Naila Hamoonanjee : Sanspeur quitte les Casernes centrales


Rédigé par E. Moris le Lundi 27 Juillet 2020



Il n’a pas été arrêté… pour le moment du moins. Après quatre heures d’interrogatoires par les limiers du CCID, Gérard Sanspeur a été autorisé à partir. Il vient de sortir des locaux du CCID. Toutefois, son homme de loi, Me Gavin Glover, assisté de Me Antoine Domingue, a indiqué qu’il n’allait faire aucun commentaire sur l’enquête.

Le gouvernement veut faire taire les "grandes gueules" sur les réseaux sociaux

Il semble que le CCID n’en a pas encore terminé avec l’ancien chairman de Landscope Mauritius. Ce dernier devra sûrement revenir rendre une petite visite aux hommes du DCP Heman Jangi.

Est-il sans reproche dans l’histoire ?

Gérard Sanspeur a été entendu par les enquêteurs du Central Criminal Investigation Department ce lundi après la plainte en diffamation de Naila Hamoonanjee. Rappelons que cette convocation a trait à Landscope Mauritius, dont Gérard Sanspeur est l’ancien Chairman et Naila Hanoomanjee l’actuelle CEO.

Dans un entretien à l’express, Gérard Sanspeur a porté de graves allégations contre Naila Hanoomanjee au sujet du transfert, voulu mais avorté en fin de compte, de terres valant plusieurs milliards de roupies à deux promoteurs à Cote d’Or. Il se peut aussi que Gérard Sanspeur, qui se déchaîne sur Facebook ces derniers temps, ait quelques explications à donner sur certaines publications.



 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.