Menu



Société

Plainte contre Dorina Prayag qui exprime son ras-le-bol


Rédigé par E. Moris le Vendredi 17 Juillet 2020



Tout commence à partir d’un post de la réceptionniste/téléphoniste de la CWA. Dorina Prayag dit être victime d’un complot incluant Deven Anacootee qui devait être parachuté à la MBC, Karuna Rajiah, psychologue et chargée de cours, le journaliste Riwaan Khodabux, ancien conseiller en communication de la CWA, et un certain Irfane Kodadeen.

Et Dorina Prayag de dire qu’elle est victime de harcèlement de la part de Deven Anacootee. Cela ne serait pas totalement surprenant. Deven Anacootee, ancien attaché de presse d’Ivan Collendavelloo, puis qui est retourné au Defi Media Group, avait été licencié suite à une plainte de Dorina Prayag. Depuis, il en veut à la jeune femme, n’hésitant pas à porter plainte à la police contre elle et un proche, patron de la Cybercrime Unit.

Dans son post, Dorina Prayag dit qu’elle jette l’éponge et qu’elle reconnait que ses détracteurs ont gagné. Mais l’affaire a pris  une autre tournure avec cette fois Karuna Rajiah qui a porté plainte contre Dorina Prayag pour diffamation.

Rappelons que Riwaan Khadabux avait quitté le Defi Media Group pour s’occuper de la communication de la CWA. Mais l’escapade fut de courte durée. Il dût retourner au plus vite chez le colonel Kodarbux, ne pouvant soutenir la pression.

Vendredi 17 Juillet 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.