Menu



Société

[Photos] Nandini Singla s'offre une soirée de prestige avec tout le gratin politique


Rédigé par E. Moris le Jeudi 28 Janvier 2021



@ India in Mauritius (High Commission of India, Port Louis)
@ India in Mauritius (High Commission of India, Port Louis)
Mercredi 27 janvier, c'est tout sourire et une rare élégance que K. Nandini Singla, haut-commissariat de l'Inde à Maurice a offert une réception de bienvenue au Suffren Hotel & Marina.

C'est au rythme du séga que les invités ont défilé. Nandini Singla a accueilli le Premier ministre Pravind Jugnauth, son épouse Kobita, leur fille Sonali, l'ancien Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, Lady Sarojini Jugnauth, des ministres et députés (du gouvernement et de l'opposition). 

Etaient aussi présents le président de la République, Prithviraj Roopun, le leader de l'Opposition, Arvin Boolell, le leader du PTr, Navin Ramgoolam, les députés Joanna Bérenger, Franco Quirin et Shakeel Mohamed, Mahen Gangapersad, Eshan Juman et Osman Mahomed entre autres.

Hommes d’affaires, représentants des corps paraétatiques, chefs religieux, notamment le cardinal Maurice Piat, l'évêque de Maurice, Mgr Joseph Sténio André, les missionnaires de Charité Mère Therésa, les sœurs Dhira et Mira, et des amis de l’Inde n'ont pas été oubliés. Le haut-commissaire de l’Inde à Maurice n'a fait aucune faute diplomatique.

Dans son discours elle a affirmé que l’Inde et Maurice partagent une même vision, celle de la diversité et de la pluralité. « The Sky is the limit » en ce qu’il s’agit des possibilités de coopération Maurice-Inde, a-t-elle souligné. Notons que certaines personnalités politiques ont joué des coudes pour toucher un mot à cette ambassadrice peu ordinaire...



 









Jeudi 28 Janvier 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.