Menu

Politique

Pétition électorale : « Je vois l’adversaire en train de jubiler », ironise Pravind Jugnauth


Rédigé par E. Moris le Mercredi 8 Mars 2023



Le Premier ministre était à Phoenix mardi matin dans le cadre d’une cérémonie de pose de première pierre concernant la construction d’une route. Il s’est livré au jeu des questions-réponses par la suite.

Interrogé sur la pétition électorale de Suren Dayal, fixée au 10 juillet par le Privy Council, Pravind Jugnauth a déclaré qu’il est confiant. « Je l’ai été dès le premier jour. Mais je vous l’adversaire en train de jubiler… Ses avocats aussi », a-t-il déclaré. Et d’ajouter qu’il fait confiance à la justice, surtout le Privy Council. Et là, il a rappelé que toutes les pétitions électorales déposées jusqu’ici n’ont pas abouti. « L’opposition a perdu à chaque fois. Mais il y a pire. Certains se sont sauvés la queue entre les jambes », a-t-il déclaré.

Pravind Jugnauth visait clairement le Dr Navin Ramgoolam. Cette fois, il a clairement cité le nom. « Il s’est sauvé. Le Dr Ramgoolam a l’habitude de brailler que les élections ont été volées. Il a même soutenu qu’il a des documents pour le prouver. Mais il n’a pas eu le courage de les déposer devant une cour de justice. Il a retiré sa pétition électorale. Mais il continue de brailler », a-t-il déclaré. Et Pravind Jugnauth d’ajouter qu’il ne faut jamais crier victoire avant que le match ne soit joué. « Sinon, on peut avoir un 7-0 », a-t-il ironisé en faisant référence au score du match Liverpool-Man United.

Mercredi 8 Mars 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H