Menu


Politique

Petit revers pour Navin Ramgoolam en cour intermédiaire


Rédigé par E. Moris le Jeudi 17 Janvier 2019



La demande de Navin Ramgoolam pour la suspension du procès qui lui est intenté pour acception de paiements en cash excédant Rs 500 000 a été rejetée.

Ce qui fait que les procédures vont se poursuivre. C’est la décision des magistrats Pranay Sewpal et Navina Parsuramen. Ils estiment que la requête de Navin Ramgoolam est prématurée. D’autant, ont-ils ajouté, que des procédures civiles ne peuvent affecter un procès au pénal.

Pour rappel,  l’ancien Premier ministre avait formulé deux demandes en cour suprême. Dans la première, il conteste la constitutionalité de la Good Governance and Integrity Reporting Act et dans la seconde, il conteste la juridiction de la juge ayant écouté une motion de l’Integrity Reporting Services Agency. 

« Surpris par la présence de Beekarry »

À sa sortie du tribunal, Navin Ramgoolam a été pressé de questions par les journalistes.

Sur l’affaire Medpoint, plus précisément la présence du directeur général de l’Icac au Privy Council, il dit être « surpris » mais précise n’avoir pas tous les éléments.

Et concernant les critiques de sir Anerood Jugnauth, il soutient que le ministre-mentor est « obsédé » par Navin Ramgoolam. « Il sait que seul Ramgoolam peut botter son fils au poste de Premier ministre. Je lui réserve une surprise en cette année 2019 », a-t-il déclaré.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.