Menu

Politique

Pension aux veuves musulmanes : Nazurally jette un pavé dans la mare


Rédigé par E. Moris le Mardi 14 Juin 2022



« Est-ce que, sous la liberté de religion, la Constitution permet à un homme de permettre à deux femmes d’obtenir une pension ? » Avec cette question, Zahid Nazurally, le Deputy Speaker, a jeté un véritable pavé dans la mare.

Sa question est pertinente. Le sujet fait polémique. Est-ce qu’il a été envoyé au front pour être sacrifié ? En tout cas, ce que l’on retient de son intervention, ce sont ses doutes au sujet de la légalité de la mesure visant à octroyer une pension à toutes les veuves dont le mariage religieux n’a pas été enregistré.

 

Il a déclaré qu’il n’est pas clair si la pension de veuve sera divisée entre les épouses, au cas où il y en a plusieurs. Et c’est là qu’il a posé la question qui tue : « Est-ce que la liberté de culte, sous la Constitution, permet à un homme de soutenir la pension de deux femmes ? » Et d’ajouter qu’il se demande si la somme en question sera divisée en deux. Maintenant, il y a plusieurs hypothèses à la sortie de Zahid Nazurally.

Premièrement, il se peut qu’il ait voulu mousser le gouvernement pour faire comprendre à l’électorat musulman que c’est une grande faveur qui lui est faite. Deuxièmement, il se peut qu’il ait voulu prévenir le gouvernement que sous la Constitution que l’octroi de plusieurs pensions par le biais de plusieurs mariages religieux avec un seul homme pourrait poser problème. Troisièmement, il a voulu donner l’occasion au ministre des Finances de venir expliquer. Car, qu’on le veuille ou non, au sein de certains électorats, cela pose problème.

Mardi 14 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.