Justice

Pédophilie : le DPP fait appel de la sentence prononcée contre Michel De Ravel

Vendredi 26 Avril 2019

Le Directeur des Poursuites Publiques (DPP) a fait appel ce vendredi 26 avril de la sentence prononcée contre Michel De Ravel de L’Argentière.

Dans l’appel logé en Cour suprême, il se dit «aggrieved by and dissatisfied with a judgment delivered by Her Honour, the President of the Intermediate Court (…). The sentence imposed by the learned Magistrate was unduly lenient and wrong in principle”.

Le DPP estime que la magistrate a commis une erreur en ne faisant pas la distinction entre les plaidoiries non-coupable et coupable de l’accusé.  

Trouvé coupable sous 21 chefs d’accusation d’attentat à la pudeur, Michel de Ravel de l’Argentière a écopé d’une caution de bonne conduite en Cour intermédiaire ce mercredi 24 avril.

La magistrate aurait pris en compte l’état de santé avant de se prononcer. L'accusé souffre d’une « tumeur cérébrale maligne agressive ». Cette maladie a été diagnostiquée en novembre 2018. 

En liberté surveillée, il devra faire preuve de bonne conduite pendant trois ans, avec trois cautions soit, Rs 20 000, Rs 10 000 et Rs 30 000.   

Le neurologue Dr Hemraz Boodhoo, médecin traitant de l'accusé avait affirmé, en cour intermédiaire le 20 février, qu’il ne reste pas beaucoup de temps à vivre à Michel de Ravel de l’Argentière diagnostiqué avec une tumeur au cerveau en novembre dernier. Une espérance de vie estimée à 8% pour les prochains 24 mois. 

Joseph Michel De Ravel de L’Argentière avait retenu les services de Me Gavin Glover, Senior Counsel, et de Me Ludovic Balancy, il était accompagné de son épouse et de ses proches.  

Huit femmes accusaient le cadre de Tamarin d’abus sexuels alors qu’elles étaient encore enfants. Le prévenu aurait profité, selon eux, du fait qu'il était un ami de leurs parents. Les victimes ont porté plainte à la police après plus de 20 ans après les faits.  

Lors du procès, le prévenu, âgé de 57 ans, avait plaidé coupable à deux-tiers des 21 accusations d’attentat à la pudeur.  

Il a admis avoir tripoté cinq des huit victimes, indiquant cependant qu’elles étaient consentantes et que, pour lui, il ne s’agissait que de jeux. Il a indiqué avoir été lui-même victime d’attouchements sexuels dans son enfance. 

Rédigé par E. Moris le Vendredi 26 Avril 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.