Politique

Paul Bérenger le chroniqueur du samedi

Samedi 14 Juillet 2018

Paul Bérenger le chroniqueur du samedi
Le samedi c'est la messe du leader du MMM. Dans une mise en scène bien rodée dans le salon feutré d'un hôtel, Paul Bérenger devenue chroniqueur commente l'actualité de la semaine sous forme de revue de presse.

Si il n'a plus le pouvoir de changer les choses au sein de son partie où la résistance s'organise et les démissions sont devenus légions. Le leader des mauves continue de fustiger dans une colère exagérée le régime en place. 

Il a raison de feuilleter la presse lors des séances parlementaires à l'assemblée, Paul Bérenger ferait un très bon chroniqueur de presse si il souhaite une reconversion.

Face à la presse et à ses côtés, dans un ordre bien précis sa garde rapprochée et en rang serré des militants qui font tapisserie, donnant chacun l'impression que ce qui sera dit est d'une importance capitale.

Paul Bérenger a commenté le voyage en "catimini" de Pravind Jugnauth. 

Selon lui, «c’est un manque de respect envers la population» car plusieurs dossiers importants sont à l’agenda ce mardi, à l’Assemblée nationale. 

 «La plupart du temps, il est incapable de répondre aux questions supplémentaires et fait de grossières erreurs. Il n’a pas le temps de s’intéresser aux dossiers dont celui du Metro Express. Il nous en coûtera cher un jour. Il est évident qu’il doit passer le ministère des Finances à quelqu’un d’autre avant qu’il n’arrive un malheur».

Les débats en deuxième et troisième lecture du Financial Bill en vue de la mise en place des mesures du Budget 2018-2019 sont prévus ce mardi.

Concernant la Speaker Maya Hanoomanjee
«Linn fané ‘all the way’.»

Rédigé par E. Moris le Samedi 14 Juillet 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.