Menu



Politique

Patrick Assirvaden persiste et signe : Pravind Jugnauth « c enn kapon, enn lache»


Rédigé par E. Moris le Mardi 3 Août 2021



Depuis l'arrivée au pouvoir du clan Jugnauth, les scandales n'ont cessé d'éclabousser les plus hautes sphères de l'Etat, ternissant d'année en année l'image de l'île Maurice sur le plan international.

La petite bombe est venue de Roshi Badhain, lors d'un congrès à Rose-Belle, le 7 août 2020: «Kifer enn dimounn dan Langléter pou pey Rs 20 millions a enn lot dimounn dan Langléter pou dé zanfan miner enn politisien vinn propriyéter enn térin dan Moris?»

Roshi Bhadain avait révélé qu’un terrain de 7 023 mètres carrés avait été acheté à Angus Road, à Vacaos, au cours d’un deal entre deux personnes en Grande-Bretagne et transféré, bien des années plus tard, aux noms de deux des filles du Premier ministre.

Le leader du Reform Party soutient que le terrain en question jouxte la résidence du Premier ministre. La superficie est de deux arpents. Un montant de Rs 20 millions aurait changé de mains, selon Roshi Badhain, suite à cette transaction. Le leader du Reform Party dit aussi avoir donné des précisions à ce sujet à la Commission anticorruption et que certaines autorités britanniques enquêtent aussi sur l’affaire.

Une déposition à l’ICAC en 2011, qui n'a à ce jour, donnée aucune suite...

Ce mardi 3 août, le député travailliste Patrick Assirvaden souhaitait obtenir plus d'informations sur les terrains mal acquis du couple Jugnauth. Mais c'était sans compter la complicité honteuse de Sooroojdev Phokeer, Speaker de l'assemblée nationale et ancien campaign manager du Premier ministre lors des dernières législatives, ainsi que des députés de la majorité : Ashley Itoo, Sandra Mayotte et Kavi Doolub offrant un sursis à leur leader.

« Clear your name »

Lors de la séance du Prime Minister’s Question Time (PMQT) à l’Assemblée nationale, cette question inscrite à l'ordre du jour était très attendue. Mais Pravind Jugnauth a décidé de prolonger son temps de réponse sur la carte d'identité nationale, bien que le député Fabrice David a retiré sa question. Les députés Reza Uteem et Khushal Lobine ont préféré ne pas poser de questions supplémentaires afin que cette question d'intérêt national soit posée.

« Kifer li fin sove pou pa repon lor Angus Road ? »

Le président du PTr a aussi observé que « en novembre 2020, il avait déclaré qu’il n’avait pas encore donné sa version des faits aux enquêteurs de la Commission anticorruption (Icac) sur cette affaire. Voilà dix mois après, nou ti anvi kone si li fin al l’Icac, eski so depozisyon ti under warning. Eski so depozisyon fin donne avan ki Direkter l’Icac so kontra fin renouvele ou apres ».

Patrick Assirvaden juge également « inacceptable » et condamne qu’un Speaker de l’Assemblée nationale Sooroojdev Phokeer fasse des remarques sur la santé du député du Mouvement militant mauricien (MMM) Rajesh Bhagwan « kan li dir li get to figir ».

Affaire Angus Road : Pravind Jugnauth rattrapé par ses mensonges
 

Mardi 3 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.