Menu

Politique

Patrice Armance : « Le PTr a toujours sa place au sein de l’entente L’Espoir »


Rédigé par E. Moris le Samedi 7 Mai 2022

Aujourd’hui, face à la presse, Patrice Armance, député du PMSD et whip de l’opposition, a donné la réponse du berger à la bergère.



La phrase vise Roshi Bhadain. C’est clair. Hier, dans la circonscription no 8, le leader du Reform Party a fait de l’humour pour dire qu’il n’y avait plus de place au sein de l’entente L’Espoir. Selon nos informations, cette phrase n’a pas été digérée par Xavier-Luc Duval surtout.

Aujourd’hui, face à la presse, Patrice Armance, député du PMSD et whip de l’opposition, a donné la réponse du berger à la bergère. « Le PTr a toujours sa place au sein de la plateforme L’Espoir », a-t-il déclaré. Le député bleu a rappelé que l’objectif commun de toutes les formations de l’opposition est de faire partir le gouvernement. 

Patrice Armance a aussi évoqué la motion de blâme contre le gouvernement déposée par Xavier-Luc Duval. Elle figure à l’agenda de l’Assemblée nationale ce mardi. « L’heure est grave », a-t-il déclaré, tout en insistant qu’il faut prendre le taureau par les cornes. Il a souligné que Xavier-Luc Duval dispose du soutien de toute l’opposition. 

Notons aussi Richard Duval a pris la parole lors de cette conférence de presse. C’est assez rare que l’autre Duval intervienne. Il a surtout évoqué la situation du MTC. Pour lui, en un jour, le gouvernement a détruit 210 ans d’histoire. Il s’est demandé comment la nouvelle compagnie incorporée par le gouvernement va pouvoir construire un hippodrome à Cote d’Or. « J’espère que l’argent ne va pas provenir de la Mauritius Investment Corporation ou des caisses publiques », a-t-il déclaré. 

Anisha Aujayeb a aussi pris la parole à cette conférence de presse. Elle a concentré son intervention sur la hausse générale des prix et le coût de la vie. « La classe moyenne s’appauvrit de jour en jour et la classe ouvrière n’arrive plus à survivre », a-t-elle déploré.

Samedi 7 Mai 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.