Menu


International

Pas de vacances d’été « à plusieurs milliers de kilomètres » pour les Français


Rédigé par E. Moris le Vendredi 8 Mai 2020

Imaginez un pays qui vit principalement du tourisme dont les hôtels, casinos, restaurants, centres de remise en formes, seraient simultanément et totalement fermés.



Une activité totalement à l'arrêt qui se retrouvent sans activité. Un cauchemar qu'aucun modèle mathématique ne peut vous enseigner. C'est à ce cauchemar qu'est confronté les hôteliers mauriciens, à l'été qui se profile en Europe et, plus fondamentalement, aux séquelles que la crise sanitaire peut laisser chez les touristes.

Des imposteurs à la tête du secteur du tourisme à Maurice

Retrouverons-nous l'envie et le plaisir de passer du temps dans des restaurants, de lézarder sur une plage, de visiter un pays étranger ? Ces considérations, qui peuvent sembler mineures ou accessoires pour beaucoup, sont pourtant au cœur des réflexions des professionnels du tourisme et du divertissement. 

Le coup de massue vient du président français Emmanuel Macron qui a annoncé que les frontières avec les pays non européens resteront fermées jusqu'à nouvel ordre.

Le touriste français est un marché important pour Maurice, avec la crise Covid-19, l’inquiétude des opérateurs de l’industrie du tourisme s’est exacerbée. Sans compter que la compagnie nationale Air Mauritius, qui pique du nez, se retrouve sous administration volontaire.

Un scénario catastrophique qui n'augure rien de bon pour l'industrie du tourisme à Maurice

Le coup de massue vient du président Emmanuel Macron, qui s'est montré prudent sur la question des vacances d'été : «Il est trop tôt pour dire si on pourra avoir des vacances» cet été, «on le saura début juin», a-t-il déclaré en mentionnant notamment les déplacements hors de France. «On va limiter les grands déplacements internationaux, même pendant les vacances d'été. On restera entre Européens, peut-être faudra-t-il réduire un peu plus» en fonction de l'épidémie, a-t-il averti.

Pas de vacances d’été « à plusieurs milliers de kilomètres »

Le secrétaire d’Etat au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne a balayé toute possibilité de déplacement à l’autre bout du monde cet été, lors d’une interview sur Franceinfo. Les vacances d’été 2020 se feront en France, peut-être en Europe, mais pas au-delà. Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du tourisme, a été très clair « Le déplacement à plusieurs milliers de kilomètres, il est exclu » alors que la France se prépare à un déconfinement progressif et veut éviter une deuxième vague de Covid-19.

« Nous ne voulons faire prendre de risques à personne »

« Le tourisme va reprendre par cercles concentriques, c’est-à-dire que le premier moteur de cette reprise touristique sera le tourisme national », a précisé Jean-Baptiste Lemoyne. 
 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.