Menu


Politique

Pas de « politique de vengeance » si Ramgoolam revient au pouvoir


Rédigé par E. Moris le Samedi 4 Mai 2019



L’institution de commissions d’enquête n’équivaut pas à une politique de vengeance !

C’est ce qu’a déclaré le leader du PTr, qui animait la conférence de presse de ce parti ce matin. Il a assuré qu’il n’y aura pas de chasse aux sorcières s’il retourne aux affaires. 

Il a aussi pris l’engagement d’abroger les amendements à l’Information and Communication Technology Act ainsi qu’une section dans l’Immigration Act. D’autant que pour lui, ce n’est pas au Premier ministre de décider ki est désirable ou pas dans le pays. Navin Ramgoolam va jusqu’à déclarer qu’il s’agit d’un « complot » contre le pilote belge Patrick Hofman. 

Il a aussi longuement commenté l’affaire Dayal. Pour lui, il s’agit d’une diversion pour camoufler la défaite de l’alliance MSM-ML dans la bataille des foules. Il estime que le député du No 9 s’est fait berner.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.