Menu

Société

Pas de lune de miel à l'île Maurice pour Jovita et Jannie Cobradie en raison du low-cost TUI


Rédigé par E. Moris le Samedi 21 Mai 2022

C’est un couple de nouveaux mariés dévastés qui s’est exprimé dans les médias britanniques. Le rêve des Cobradie d’une lune de miel dorée à Maurice s’est presque envolé.



Jovita et Jannie Conradie devaient de passer dix jours à l'île Maurice après leur mariage. Maia le vol sur lequel ils avaient réservé a été annulé à la dernière minute.

Jovita, 39 ans, et Jannie, 42 ans, se sont mariés le 8 mai après deux ans d'une histoire d'amour tourbillonnante. Neuf jours plus tard, soit une semaine avant de s'envoler pour Maurice pendant 10 jours, ils ont reçu un e-mail expliquant qu'une partie du vol avait été annulée. Ils ont le choix : payer 2 000 £ de plus pour réserver un nouveau vol pour le même jour ou annuler les vacances.

Les deux habitants de l'île de Sheppey, dans le Kent, ont demandé le remboursement. Mais ils n'ont pas suffisamment d'argent liquide pour réserver un autre voyage avant que l’argent n’arrive sur leurs comptes en banque. Tout était prêt ! La garde des deux enfants de Jovita, âgés de 9 et 12 ans, avait été préparée. « Je n'étais jamais allée à l'île Maurice auparavant. C'était un voyage unique dans ma vie", a déclaré Jovita, assistante comptable. Jannie, l’époux, a tenté de convaincre la compagnie Low-Cost TUI de trouver une solution. En vain ! Le couple avait réservé une chambre à l'hôtel Ambre pour dix jours. Ils voulaient faire de la plongée avec tuba, des soins de spa et des repas en bord de mer. Mais voilà ! Jannie et Jovita n’iront pas en vacances. Mais certaines dépenses encourues ne sont pas remboursables, comme le parking de l'aéroport.

Samedi 21 Mai 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.