Menu



Société

Participation de Aret Kokin Nu Laplaz à la manifestation du 11 juillet : "Laplaz Later nou pei, pa a vann! Later nou pei bizin proteze!"


Rédigé par E. Moris le Dimanche 14 Juin 2020

Une grande manifestation commune des employés de tous les secteurs d'activités à Maurice est prévue le 11 juillet prochain, à 11 heures, à la Place d’Armes. Cette manifestation vise à dénoncer plusieurs mesures et décisions prises par le gouvernement, notamment dans le dernier budget. La Covid-19 Act aussi est contestée. Aret Kokin Nu Laplaz a annoncé sa participation à la manifestation sur sa page.



@ Aret Kokin Nu Laplaz
@ Aret Kokin Nu Laplaz
Nous soutiendrons et nous rejoindrons nous aussi la manifestation qui se prépare, le 11 juillet. Later nou pei, pa a vann! Later nou pei bizin proteze!

Le Gouvernement Lepep d'alors, s'était engagé à faire que la braderie des terres de l'Etat cesse. Le Gouvernement Morisien aujourd'hui a finalement décidé que ...bein rien! Il n'a rien décidé. Par contre, festival laplaz , festival later, c'est toujours bien le cas.

Petit rappel :

Voilà pourquoi nous avions formulé ces 4 demandes très précises au Ministre des Finances. Mais Monsieur le Ministre a annoncé que le béton est plus fort que tout. 'Bradri la large!':

1. Il faudrait un gel des constructions qui se font sur les Pas Géométriques. Certains projets ont à peine démarré, et d’autres n’ont pas encore commencé. Nous avons en tête des sites tels que la Péninsule des Salines à Rivière Noire, Beau Champ à Bel Ombre ou encore Pomponette. A quoi bon continuer le massacre écologique et la privatisation de ces zones ?

2. Nous réclamons en parallèle la mise sur pied d’un National Tourism and Coastal Land Audit Commission pour revoir la politique touristique et redéfinir l’utilisation des espaces du littoral, allant dans le sens de la préservation de l’environnement côtier et marin.

Nous devons dans la même foulée pouvoir évaluer tous ces projets de “Smart Cities”, immobiliers de luxe, voire arrêter ces constructions qui empiètent sur notre littoral déjà bien abîmé et réduit. Nous ne pouvons sacrifier nos terres et tolérer que des promoteurs peu scrupuleux qui ont obtenu des baux s’adonnent à davantage de spéculation. Cette frénésie doit cesser. Ces espaces peuvent être récupérés, restaurés, et convertis en parcs côtiers. Misons sur un environnement et des paysages authentiques bien entretenus.

3. Nous demandons aussi qu’il y ait des consultations publiques pour la nouvelle version du National Development Strategy, plan directeur pour l’aménagement du territoire, et que celles-ci aient lieu au plus vite. Ce document, qui est en train d’être mis à jour par le Ministère des Terres, ne doit pas se faire en l’absence de débat démocratique et de transparence. Ces dernières années Maurice a tout misé sur le tourisme et l’immobilier du luxe. Aujourd’hui nous devons compter sur nous-mêmes, nos ressources. Et la question de la gestion des terres de Maurice est plus que jamais au centre de tout. Les citoyens doivent avoir leur mot à dire.

4. Aussi, il n’y a plus à tergiverser au sujet de la restitution de la plage de Pomponette aux Mauriciens. Ces promoteurs s’adonnent clairement à de la spéculation avec le patrimoine des Mauriciens. Peut-on qualifier ce type de projet « d’intérêt national »?

Dimanche 14 Juin 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.