Menu


Politique

Parlement : Suspension de séance après trois minutes


Rédigé par E. Moris le Mardi 9 Juin 2020



C’est une farce ! La séance parlementaire a été suspendue après avoir siégé trois minutes seulement.

Dès que le Parlement est entré en session, comme il n’y a pas de PNQ, celle d’Arvin Boolell ayant été rejetée, le Speaker a demandé à passer aux questions adressées au Premier ministre.

Arvin Boolell a alors soulevé un point de droit, réclamant des explications concernant le rejet de sa Private Notice Question. Mais le Speaker a jugé que la demande d’explications aurait dû être faite à son bureau et non au sein de la Chambre.

Shakeel Mohamed a tenté de revenir sur ce sujet, mais le Speaker l’en a empêché et devant la tournure des événements, qui risquait de devenir une prise de bec, Speaker de l’Assemblée nationale a suspendu la séance pour une dizaine de minutes.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.