Menu



Politique

Parlement : Covid-19, Cargo Handling, Agaléga, radios privées...


Rédigé par E. Moris le Mardi 20 Avril 2021



Mardi dernier étant jour férié, retour des parlementaires au sein de l'Assemblée nationale dès 11 h30, sans les députés Arvin Boolell, Paul Bérenger et Rajesh Baghwan expulsés lors d'une motion présentée par le Premier ministre.

Au menu de ce mardi, les députés poseront pas moins de quinze questions adressées au Premier ministre, Pravind Jugnauth, dans la tranche d’horaire du Prime Minister Questions Time (PMQT).

- Le député MMM de Port Louis Maritime / Port Louis Est, Adil Ameer Meea s'intéressera à la surveillance de la télévision en circuit fermé dans les prisons, et veut également savoir combien de contrats le Central Electricity Board a octroyés à Bo Digital Company Limited.

- Le député travailliste de GRNO / Port Louis Ouest, Fabrice David, interrogera le Premier ministre sur les gerbeurs (“stackers”), utilisés pour les activités de manutention de conteneurs à la Cargo Handling Corporation Limited (CHCL). Fabrice David interpellera le ministre de la Santé sur la quantité de déchets médicaux récupérés ces trois dernières années.

- Le député Ptr de La Caverne/Phoenix, Patrick Assirvaden aux travaux d'infrastructure en cours à Agaléga et les mesures sanitaires liées à la Cobid-19. Il interrogera également le chef du gouvernement sur le gel d'augmentation soumis de la part de Radio Plus, Radio One et Top FM.

- Le député de Beau Bassin/Petite Rivière, Franco Quirin adressera au Premier ministre si des enquêtes sont en cours concernant des courses truquées.

- Joanna Bérenger du Mouvement militant mauricien (MMM) questionnera Kavy Ramano, ministre de l’Environnement, sur les raisons pour lesquelles le constructeur a été exempté d’une licence d’Environment Impact Assessment et les mesures prises dans l’archipel d'Agaléga pour protéger l’environnement. La députée Joanna Bérenger demandera à la ministre de l’Intégration sociale où en sont les choses en ce qui concerne l’introduction du ‘Disability Bill’ à l’Assemblée nationale et demandera à la ministre de l’Égalité des genres d’indiquer les mesures prises pour mettre en vigueur le ‘Children’s Act’, ainsi que la date de la promulgation de cette loi.

- Deven Nagalingium du MMM veut savoir comment le High Level Committee du Covid-19 a connu l’existence de Pack and Blister et qui est son intermédiaire. Le même député demandera au PM d’obtenir du Commissaire de Police de préciser où en sont les choses après qu’une enquête avait été initiée suite au décès du détenu Caël Permes, mort en cellule le 5 mai 2020 et le nombre d’arrestations dans le sillage de cette enquête. Il demandera aussi au ministre du Travail d’obtenir de la ‘State Trading Corporation’ (STC) des informations sur le mode de paiement des contrats qui ont été octroyés à la compagnie Neetee Select pendant le confinement de 2020.

- De son côté, Mahend Gungapersad du PTr veut savoir si le ministère de l’Éducation a accordé des contrats à des firmes privées pour désinfecter les écoles. 

- Le Dr Farad Aumeer, député du PTr veut connaître le nombre de patients décédés ayant contractés la Covid-19.

- Ehsan Juman, député travailliste demandera au ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, de rendre public le nombre total de patients sous dialyse et combien sont décédés depuis mars. Le poste d’ambassadeur de Showkutally Soodhun en Arabie saoudite sera abordé une nouvelle fois par Ehsan Juman du PTr. ​

- Salim Abbas Mamode du PMSD interpellera le ministre sur le nombre de respirateurs fonctionnels dans les services de soins intensifs, néonatalité et chirurgie dans les différents hôpitaux.

- Khushal Lobine, veut lui savoir combien de membres du personnel hospitalier ont été testés positifs au Covid-19, alors que Richard Duval aura deux questions sur la vaccination.

- Stéphanie Anquetil veut connaître le nombre de tests PCR effectués dans les circonscriptions nos 15, 16 et 17 depuis le 10 mars.

- Ritesh Ramful posera, lui, une question sur les frontliners vaccinés.  Le député rouge, Ritesh Ramful, reviendra sur le contrat Safe City signé entre la police et Mauritius Telecom. Lors d’une récente Private Notice Question, le Premier ministre a dit à Xavier-Luc Duval que l’accord ne peut être divulgué en raison d’une clause de confidentialité. Ritesh Ramful veut savoir si la police a recherché l’avis du Parquet avant de signer cet accord et demande au chef du gouvernement de déposer une copie de cet avis au Parlement.

- Nando Bodha, ex-MSM qui siège en indépendant, a une autre question sur la violation des lois bancaires. Il veut connaître le nombre de plaintes à la police depuis 2016 et s’il y a eu des arrestations. L'ancien ministre demandera au PM d’indiquer si un ‘impact assessment’ a été effectué, après que le Royaume-Uni ait inclut Maurice comme pays à haut risque en ce qui concerne le blanchiment d’argent et le terrorisme. Le PM devra aussi indiquer quelles seront les conséquences pour l’économie mauricienne et quelles sont les initiatives diplomatiques pour retirer Maurice de cette liste.

- Kushal Lobine demandera au PM s’il a pris connaissance du rapport du département d’État américain de 2020  sur les droits humains à Maurice et quelles mesures ont été prises pour adresser les problèmes soulevés dans ce rapport.

- Richard Duval demandera au PM s’il est envisagé d’étendre le droit de vote aux élections générales aux membres de la diaspora mauricienne.

- Reza Uteem demandera aussi au ministre des Finances d’indiquer la provenance des fonds au ‘Covid-19 Solidarity Fund’. 

- Patrice Armance demandera au ministre des Finances d’obtenir de la ‘Mauritius Revenue Authority’ (MRA) s’il y a eu des instances où des Mauriciens vivant à l’étranger ont bénéficié du ‘Self-Employed Assistance Scheme’. Le ministre devra aussi indiquer les actions qui ont été prises pour éviter cela.

Mardi 20 Avril 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.