Menu

Politique

Padayachy ou la blague de l’année : « Nous ne pourrons pas continuer avec des mesures populistes ! »


Rédigé par E. Moris le Jeudi 16 Mars 2023



« Nous ne pourrons pas continuer avec des mesures populistes ! » Qui a prononcé cette phrase ? Renganaden Padayachy. Oui, oui ! C’était mardi à l’issue de la première rencontre dans le cadre des consultations budgétaires.

Renganaden Padayachy est, rappelons-le, l’homme qui sera chargé de faire passer Pravind Jugnauth pour le père Noël dans le contexte des prochaines élections. C’est aussi celui dont les compétences pour gérer l’économie sont sérieusement questionnées. Preuve qu’il ne suffit pas de dire PIB et de citer Picketty pour avoir de l’autorité dans un domaine où chaque personne qui a été titulaire du poste pense être la huitième merveille du monde. Même le Marchand de Merveilles n’a pas cette prétention. Il se contente de jouer avec les couleurs de sa tenue de camouflage. Mais passons !

Donc, Renganadem Padayachy, le père de la Mauritius Investment Corporation, a déclaré que la reprise économique est bel et bien là, que les indicateurs sont orange et qu’il faut un budget qui va donner de l’élan au pays. Mais là où il fait rigoler, c’est lorsqu’il affirme que le gouvernement ne pourra pas continuer avec des mesures populistes mais devra venir avec des mesures qui vont soulager la majorité des gens. C’est un peu du pareil au même ! En tout cas, il a affirmé qu’il n’y aura pas de baisse artificielle des prix des carburants, qu’il fera ce qui est possible en ce qui concerne la pension et que le secteur pré-scolaire va connaître un boom en 2024 en devenant gratuit. Il se peut que ce soit son dernier budget. On voit mal Renganaden Padayachy venir avec des mesures austères. D’autant que le Premier ministre a déjà commencé à lancer des mesures électoralistes bien avant la campagne électorale. De sorte à ne pas être accusé de soudoyer l’électorat.

Jeudi 16 Mars 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H