Menu



Politique

Oxygène : Jagutpal a demandé l’aide de la France en urgence


Rédigé par E. Moris le Vendredi 19 Novembre 2021



Xavier-Luc Duval a dévoilé, lors de la Private Notice Question, une lettre que le ministre de la Santé a adressée à l’ambassadrice de France. C’était durant les questions supplémentaires.

Lisant le contenu de la lettre, Xavier-Luc Duval a souligné que le ministre de la Santé a fait une demande d’oxygène en urgence. Et le leader de l’opposition de préciser que dans la lettre, le ministre de la Santé indique que Le Barracuda, navire de la National Coast Guard, « est prêt à appareiller en urgence » pour aller récupérer la cargaison. Dans la lettre, le ministre de la Santé demande aussi à la France d’opérer des cours de formation à l’intention du personnel de la Santé ainsi qu’un partage de protocole. 

Kailesh Jagutpal a tenté une explication. Il a indiqué que Maurice et la France, à travers l’île de la Réunion, ont une longue histoire de collaboration. Il a aussi indiqué que ce n’est pas correct de dévoiler le contenu de la lettre. Par la suite, il a expliqué que Maurice prend des précautions. Il a indiqué qu’une pénurie d’oxygène est une des possibilités qui pourraient survenir.

Le ministère de la Santé et le gouvernement, a-t-il ajouté, veut éviter une telle éventualité. C’est la raison pour laquelle le pays prend toutes sortes de dispositions. Dans sa réponse liminaire, Kailesh Jagutpal a indiqué que du 1er au 18 novembre 2021, 970 décès ont été enregistrés contre 556 pour la période correspondance l’année dernière. Il a concédé que le nombre de décès a augmenté ces deux derniers mois. Mais, a-t-il souligné, si le gouvernement n’avait pas pris des mesures, le bilan aurait été à trois chiffres.

Vendredi 19 Novembre 2021


1.Posté par Yan le 19/11/2021 21:43
Tiens ? Les étrangers ne sont plus à la une des responsables du variant à Maurice ?

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.