Menu



Société

Où en est-on avec l’enlèvement de la poupe du Wakashio ?


Rédigé par E. Moris le Mercredi 21 Octobre 2020



L’objectif était d’extirper la partie arrière du vraquier avant le 1er novembre, qui marque officiellement le début de la saison cyclonique à Maurice. Mais tout laisse croire que ce délai ne pourra être respecté.

Car il ne reste que 13 jours avant que novembre de fasse son apparition. Et le contrat n’a même pas encore été alloué. Ce qu’il faut savoir ce qu’il y a eu appel d’offres effectué par la société Brand Marine Consultants, dont les services ont été retenus par P&I Club, qui est l’assureur du vraquier.

Trois compagnies sont en lice : Resolve Marine, Smit and Nippon Salvage et China Rescue and Salvage.

La mission de la firme qui décrochera le contrat sera d’emmener la poupe dans l’un des cimetières de la ferraille, c’est-à-dire en Inde, au Bangladesh ou même en Turquie. Si le contrat n’a pas encore été octroyé, il fait cependant souligner que le magazine Trade Winds a publié un article dans lequel il soutient que China Rescue and Salvage serait la compagnie la mieux cotée pour enlever le contrat. La firme chinoise avait même souligné qu’elle pourrait extirper la poupe du Wakashio des récifs avant le 25 décembre. On est bien loin du 1er novembre. Mais alors qu’on tarde concernant la poupe, rappelons que pour la proue tout est allé vite. Très vite même ! Cela, alors que la Court of Investigation n’avait même pas encore été institué.

Mercredi 21 Octobre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.