Menu

Opinion

[Opinion] Une histoire de circonscription au coeur du conflit Aumeer-Mahomed


Rédigé par E. Moris le Lundi 10 Octobre 2022



[Opinion] Une histoire de circonscription au coeur du conflit Aumeer-Mahomed
Tout ça pour ça ! Entre le Dr Farhad Aumeer et Osman Mohamed, le coeur de Navin Ramgoolam balance-t-il ? En tout cas, si le leader du PTr a pu jouer aux démineurs pour l'instant, la bombe de la circonscription no 2 risque de péter à tout moment.

Le Dr Farhad Aumeer et Osman Mahomed, l'un best-loser et l'autre élu dans la circonscription no 2, sont à couteaux tirés. Ce n'est pas la première fois que deux colistiers et deux élus ne peuvent se sentir. Ce ne sera pas la dernière non plus ! La circonscription no 2, et toutes les autres également, ont été témoins de grandes rivalités entre élus, entre colistiers et entre camarades de parti. Le problème Aumeer-Mahomed a plusieurs volets. D'abord, concernant la proximité avec le leader. Sur ce point, le Dr Aumeer a remporté la bataille. Même s'il est gynéco de formation, il est le médecin du Dr Navin Ramgoolam. Leur proximité a-t-elle été jusqu'à palper la prostate ? L'histoire le dira.

L'autre problème qui se pose a trait aux prochaines élections. Est-ce pour éviter les conséquences néfastes d'un conflit qui perdure, Navin Ramgoolam pourrait muter l'un des deux protagonistes dans une autre circonscription ? Si oui, lequel ? Un autre volet du conflit concernant toujours le prochain scrutin national mais dans le cadre d'une alliance. Si le MMM et le PTr s'allient, quel que soit la configuration, le leader du MMM va aligner Reza Uteem au no 2. Qui le PTr va-t-il aligner parmi les candidats éventuels? La même question se pose en cas de victoire aux prochaines élections. Il est certain que Reza Uteem sera ministre si le MMM est au pouvoir. Si c'est aux côtés du PTr, Ramgoolam devra nommer Shakeel Mohamed et qui d'autres ? Le Dr Aumeer et Osman Mahomed ont donc toutes les raisons de ne pas chanter la farandole ensemble. Mais Osman Mahomed a montré un autre aspect de son caractère. Il a été jusqu'à flirter avec le diable, soit les ministres du MSM, afin de protéger ses intérêts au sein du PTr. Pas mal pour quelqu'un qui donnait l'air d'être propre sur lui. Un peu trop !

Lundi 10 Octobre 2022